Des sursauts du IIIe Reich à l’exil argentin (Année 1945-Année 1952)

Accueil/Les Editions Déterna/Des sursauts du IIIe Reich à l’exil argentin (Année 1945-Année 1952)
Sursauts IIIe Reich

Des sursauts du IIIe Reich à l’exil argentin (Année 1945-Année 1952)

Hans Ulrich Rudel

31,00  TTC

Le grand as de la Luftwaffe revient sur les six derniers mois de la guerre à l’Est, le combat déses­péré contre le déferlement de l’Armée Rouge, puis raconte son existence d’émigré – empreinte d’une nos­tal­­­gie que ne saurait dissiper la charge de conseiller militaire de l’avia­tion ar­gen­tine

Information Complémentaire

Genre

Deuxième Guerre mondiale, Fascisme – National-socialisme

Collection

Documents pour l’Histoire

Auteur

Hans Ulrich Rudel

Description du produit

Hans-Ulrich Rudel (2 juillet 1916 – 18 décembre 1982) est le militaire allemand le plus décoré de la iie Guerre mondiale et le seul à avoir été décoré de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne en or, épées et diamants.
Au total, Rudel a réalisé plus de deux mille sorties sur presque tous types de Ju 87 et environ 400 à bord du Focke-Wulf 190, soit un total de 2 530 missions de combat, représentant tou­jours un record mondial. Il a détruit près de 2 000 cibles au sol (dont 519 chars), mais on compte également parmi ses vic­toires un cuirassé, deux croiseurs et un destroyer ainsi que 9 vic­toires aériennes homologuées. Il a été abattu 32 fois (der­rière les lignes ennemies), mais est toujours parvenu à s’échap­per malgré les 100 000 roubles de récompense que Staline en personne avait placés sur sa tête.
Les aviateurs alliés disaient de lui : « C’est le plus grand de nos adver­saires. »
Après Pilote de stukas, le grand as de la Luftwaffe, l’homme qui, amputé d’une jambe, continuait à détruire les chars soviétiques, revient dans Des sursauts du IIIe Reich à l’exil argentin. Année 1945 – Année 1952 sur les six derniers mois de la guerre à l’Est, le combat déses­péré contre le déferlement de l’Armée Rouge, les entrevues poignantes avec un Hitler désemparé, les derniers soubresauts de la Wehrmacht et sa captivité…
Puis, il raconte son existence d’émigré – empreinte d’une nos­tal­­­gie que ne saurait dissiper la charge de conseiller militaire de l’avia­tion ar­gen­tine… En 1948, il fonde, à Buenos Aires, le « Ka­me­radenwerk », une orga­nisation d’aide aux vaincus tra­qués…

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Des sursauts du IIIe Reich à l’exil argentin (Année 1945-Année 1952)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
18 + 10 =