Le Mémorial de Kountsevo

Accueil/Les Editions Dualpha/Le Mémorial de Kountsevo
Memorial Kountsevo

Le Mémorial de Kountsevo

Serge Vermain dit des Argélas d’Arbouse

25,00  TTC

Le 30 avril 1945, pour le monde entier, Adolf Hitler, Führer du IIIe Reich, a mis fin à ses jours, ainsi que son épouse Eva Braun. Et si cela n’avait pas été le cas ? Si Joseph Staline, maître de l’Union soviétique, en avait décidé autrement. Et si Staline avait ordonné à ses services de capturer à tout prix et secrètement Hitler avec la complicité de son secrétaire particulier Martin Bormann…

Information Complémentaire

Auteur

Serge Vermain dit des Argélas d’Arbouse

Pages

206

Genre

Roman

Collection

Fictions populaires

ISBN

9782353743285

Description du produit

Le 30 avril 1945, pour le monde entier, Adolf Hitler, Führer du IIIe Reich, a mis fin à ses jours, ainsi que son épouse Eva Braun. Et si cela n’avait pas été le cas ? Si Joseph Staline, maître de l’Union soviétique, en avait décidé autrement. Et si Staline avait ordonné à ses services de capturer à tout prix et secrètement Hitler avec la complicité de son secrétaire particulier Martin Bormann ; celui-ci avait-il agit pour sauver sa vie ? A-t-il agit par idéologie et dans ce cas depuis quand trahissait-il ?

Ou bien a-t-il agi pour servir et sauver son maître et ce, même contre sa volonté ? Non pas pour qu’il soit soumis à de vulgaires interrogatoires, mais pour des entrevues avec le « petit père des peuples » qui, malgré son immense pouvoir, est fasciné par la personnalité du Führer et l’a fait cap­turer vivant pour, secrètement, l’observer, avoir avec lui des conversations susceptibles de satisfaire sa curiosité et éclairer les actions passées.

Staline ne souhaite pas révéler cette capture. Comme il a commencé à dissi­muler cette réalité, plus les jours vont passer, plus il lui sera difficile de reconnaître ce fait. Si le doute s’installe à l’Ouest, Il ne lui restera alors plus qu’une solution, le supprimer et nier.

Par contre, si son suicide officiel est admis par tous, la durée de survie de l’ancien chancelier allemand pourrait être prolongée ; elle dépendra alors surtout de son attitude…

Avec les époux Hitler et Martin Bormann, deux fidèles parmi les fidèles du Führer – dont le narrateur – vont être les témoins privilégiés des échanges entre les deux dictateurs… Si Hitler avait survécu, aurait-il dicté comme Napoléon l’a fait, une sorte de mémorial de Sainte Hélène afin de justifier, expliquer et regretter aux yeux de l’histoire, les actions qui l’on conduit au triomphe, puis à la défaite totale…

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Mémorial de Kountsevo”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
7 + 14 =