Les Editions Déterna

Accueil/Librairie/Les Editions Déterna
  • En Russie, partout et toujours, se rencontrent l’Orient et l’Occident, la civilisation et le nomadisme primitif, l’Église et les vieux Dieux, le romanesque et le crime. Chez les peuples européens, toute trace des anciens cul­tes païens a disparu depuis longtemps et il faut aller dans les musées archéologiques pour en retrou­ver à l’heure actuelle. Il nous fait découvrir coutumes et croyances païennes fa­mi­lières au peuple russe, décrivant seulement ce qu’il a vu lui-même : ainsi sont évoqués les « Bouca­niers du Pacifique », les « Flagellants », les « Blanches Co­lom­bes », les « empoisonneuses », la « chasse aux cygnes blancs », les ascètes en lutte contre l’Antéchrist », la mort des Roma­noff et le mouvement mys­tique…
  • De Londres à Moscou

    33,00  TTC
    Membre du NSDAP durant l’été 1932, Joachim von Ribbentrop devient con­seiller d’Adolf Hitler pour les affaires internationales. Ministre des affaires étrangères de l’Allemagne en 1938, il prépare le terrain diplomatique de l’annexion des Sudètes et joue un rôle essentiel dans le rapprochement entre Hitler et Mussolini concrétisé par le Pacte d’Acier signé le 22 mai 1939. Il est l’artisan, avec Viatcheslav Molo­tov, du pacte germano-soviétique de non-agression qui aboutit en 1939 à la partition de la Pologne entre les deux puissan­ces.
  • Marchand d’esclaves - Héros confédéré - Premier Grand Sorcier du Ku-Klux-Klan : Quand on se penche sur la vie de Nathan Bedford Forrest, hon­­nê­tement, le sentiment qui prédomine est l’incrédulité. Règlements de compte sanglants, bagarres au couteau, chasses nocturnes d’animaux sauvages, trafics d’esclaves, chevauchées frénétiques, corps à corps impitoyables, défilés dans la nuit de cavaliers cagoulés… Toutes ces scènes, violentes, s’entrechoquent, et on a peine à croire qu’un seul personnage, totalement inconnu sous nos contrées, ait pu les vivre « en vrai » et avoir une exis­tence aussi… mouvementée.
  • Stalingrad

    29,00  TTC
    La bataille décisive de la IIe Guerre mondiale. Juillet 1942-Février 1943. Du 17 juillet au 18 novembre 1942, les forces allemandes engagent une offensive qui mène les soldats de Hitler jusqu’au cœur de la grande ville industrielle. Mais le 19 novembre, les armées de Staline lancent une fantastique contre-attaque qui aboutit le 2 février 1943 à la capitulation du maréchal von Paulus et des hommes placés sous son commandement.
  • De toutes les unités allemandes engagées sur le Front de l’Est, la division Totenkopf « Tête de mort » fut l’une des plus redoutables. Se targuant d’avoir été recrutés parmi les formations de l’Ordre noir SS, les combattants de choc qui servaient dans ses rangs étaient considérés comme des nationaux-socialistes fanatiques à qui on pouvait confier les plus dures missions. C’est sur le Front de l’Est que la « Tête de mort » devait donner toute sa mesure ; elle y gagna une réputation qui amena tous les généraux à souhaiter son intervention dans leur secteur.
  • Depuis 1945, on ne compte plus les études faites sur Heinrich Himmler. Qui fut-il en réalité, cet homme à l’apparence si ordinaire et au destin si extraordinaire ? Léon Degrelle avait raison : c’est sur Heinrich Himmler que l’on fera les découvertes les plus étonnantes. Son œuvre culturelle, scientifique et religieuse reste encore à découvrir dans toute son importance et son étendue.
  • La Division Wiking

    35,00  TTC
    Au printemps 1940, alors que la guerre à l’Ouest vient seulement de commencer, les Allemands ouvrent des bureaux de recrutement à Copenhague et à Oslo, à La Haye et à Anvers. Au nom d’une idéologie « germanique », inspirée par de très lointains souvenirs historiques, ils vont ouvrir les rangs de la Waffen SS, garde prétorienne du régime national-socialiste, à des volontaires danois, norvégiens, hollandais et flamands. Par la suite, des engagés suédois, finlandais et même suisses seront réunis dans une formation militaire forte de près de vingt mille hommes : la division Wiking.
  • Le voyage de Sparte

    25,00  TTC
    Maurice Barrès, le premier, s’inscrivit en faux, à l’aube du XXe siècle, contre la vision caricaturale des romantiques et des rationalistes qui s’étaient attachés avant lui à dépeindre une Grèce factice et une Antiquité de carton-pâte. Le Voyage de Sparte, retraçant les images et les senti­ments éprouvés lors d’une visite de la Grèce en 1900, se situe au con­fluent de ses deux vocations, littéraire et politique.
  • Hans Baur est le pilote officiel d'Adolf Hitler lorsqu’il accède à la chancellerie à partir de 1933, puis le chef de l'escadrille gouvernementale jusqu’en 1945. Le Führer s’appuit sur lui pour des conseils sur la politique de guerre aérienne ainsi que les développements techniques et lui permet de remplir son escadron de pilotes expérimentés de la Lufthansa et de les former à la procédure militaire en préparation de la guerre. Tous les témoignages directs sur Adolf Hitler sont recherchés ; celui du général Hans Baur, on s’en doute, revêt une valeur particulière.
  • Seul contre Hitler

    31,00  TTC
    C’est tout l’exceptionnel redressement de l’Allemagne entre 1933 et 1939 qui est expliqué par celui qui le mit en œuvre sous les ordres directs du Führer…
  • La tragique aventure des SS français ! S’appuyant sur une documentation d’une rigueur exceptionnelle, maniant avec maîtrise une écriture particulièrement brillante, se méfiant du romantisme guerrier ou des parti pris politiques, mobilisant sa propre expérience d’officier de commando, Jean Mabire donne de la guerre des SS français à l’Est une image hallucinante.
  • Panzers marsch !

    29,00  TTC
    Quand Adolf Hitler est nommé chancelier du Reich par le maréchal Hindenburg, l’ancien adjudant Sepp Dietrich commande sa garde du corps : la Leibstandarte SS Adolf Hitler. Régiment, puis brigade, puis division, puis corps d’armée, cette unité spéciale combat sur tous les fronts : en Pologne, Hollande, France, Grèce et Ukraine. Sepp Dietrich obtient qu’elle intègre dans ses rangs un régiment blindé pour constituer une Panzerdivision. Il est considéré par ses pairs comme un lansquenet des temps modernes pour sa détermination au combat.
  • Richard Wagner, Georges Clemenceau, Marcel Jouhandeau, Adolf Hitler, Alfred Rosenberg, Joseph Goebbels et les autres… Auteurs controversés pour regards contrastés avec des avant-propos du Dr Bernard Plouvier, Jean Mabire, Philippe Randa

  • Il dirigea l’impitoyable guerre sous-marine, puis succéda à Adolf Hitler. Ses mémoires constituent un document capital…
  • Écrivain, journaliste et homme politique, Édouard Drumont (1844-1917) est un des plus fameux polémistes du XIXe siècle qui atteint la célébrité en 1886 avec son livre La France Juive ; il devient alors le chef de file de l’antijudaïsme français. La Dernière Bataille nous permet de découvrir les « coups de crayon complémentaires sur les Juifs » d'Édouard Drumont, ce qu’il pense du boulangisme, ses souvenirs de la France d’antan, sa dénonciation du scandale de Panama, le portrait au vitriol de Ferdinand de Lesseps, ses considérations sur le rôle de la presse…
  • Pestiféré, même parmi les « ultras » de la Collaboration qui le jugeaient trop… extrémiste, comment Jean Boissel en est-il arrivé là ?
  • Franz von Papen appuie la nomination d’Adolf Hitler à la Chancellerie en janvier 1933 et devient vice-chancelier de celui-ci jusqu’en 1934. Écarté du Pouvoir, il restera néanmoins député au Reichstag de 1933 à 1945 pour le NSDAP. De nombreux historiens considèrent qu’il a été « plus res­pon­sa­ble de l’avènement de Hitler que tout autre Alle­mand. »
  • Le grand as de la Luftwaffe revient sur les six derniers mois de la guerre à l’Est, le combat déses­péré contre le déferlement de l’Armée Rouge, puis raconte son existence d’émigré – empreinte d’une nos­tal­­­gie que ne saurait dissiper la charge de conseiller militaire de l’avia­tion ar­gen­tine
  • Ordre Nouveau

    Ordre Nouveau

    35,00  TTC
    L'histoire du Mouvement Ordre Nouveau revêt une importance plus grande que les affrontements avec les gauchistes qui ont assuré sa renommée médiatique.
  • Le hasard de la guerre a placé les soldats de la division Götz von Berlichingen dans les secteurs les plus durs. Côte à côte avec les paras du Reich, ces hommes de la Waffen SS, dont beaucoup, très jeunes ou assez vieux, n’étaient même pas volontaires, ont connu l’extrême limite de la résistance humaine face à la peur, à la faim, à la mort. Et leurs adversaires eux-mêmes reconnurent en eux la farouche volonté de se battre jusqu’au bout, à l’image du vieux reître souabe Götz von Berlichingen, le chevalier manchot au Poing-de-fer.
  • Second livre

    27,00  TTC
    Adolf Hitler n’a rédigé que deux livres : les deux tomes (par la suite réunis en un seul volume) de Mein Kampf, et ce Second livre, consacré surtout (mais non exclusivement) à la politique étrangère, qu’il n’a jamais publié… qui, de ce fait, est demeuré sans titre et auquel manquent quelques précisions chiffrées (qui devaient être ajustées à la date de publication).
  • Pierre Verdurier gagne en 1942 Berlin comme décorateur pour les célères studio Tobis-Films et nous livre un témoi­gnage personnel passionnant sur la capitale du IIIe Reich durant les cruciales années de guerre 1942 et 1943…
  • Léon Trotsky considérait que les théories développées par Joseph Staline marquaient une rupture avec la stratégie de la révolution socialiste. Ce livre est une polémique contre l’historiographie stali­­nienne naissante où se trouvent les discours pro­noncés par Trotsky devant les organismes qui vont l’ex­clure du Parti.
  • Ce livre – paru en 1930 – évoque ce néo-messianisme, issu de la réfor­me du judaïsme. L lettre supposée écrite en 1879 par Baruch Lévy à Karl Marx a dé­clenché l’acerbe critique du rabbin Liber, l’une et l’autre reprises intégralement dans ce livre. Que nous apprend cette lettre litigieuse ? Que le peuple juif est collec­tivement le Messie, que son règne établira une République universelle, dans laquelle « les fils d’Israël… tous de même race et de même tradition, deviendront par­tout l’élé­ment dirigeant…