Les corruptions religieuses

Philippe Joutier

25,00

Préface de Florianne Jeannin.

Guerres saintes, antiféminisme et terrorisme.

Terrorisme, créationnisme, bouddhisme radical, aujourd’hui les religions reviennent en en force, toujours d’une agressivité séculaire contre les femmes, toujours hostiles aux évolutions sociales et scientifiques, toujours fossilisées dans des textes conçus il y a plus de dix siècles, prônant la supériorité du croyant et des vertus masculines.

Comment le discours religieux tente-t-il aujourd’hui d’ajuster la conquête des âmes à la laïcité, au féminisme et au progrès scientifique, pour que rien ne change ?


Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Patrimoine des religions

Pages

230

Prix

25

Date

10/12/2017

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353743513

Description

Préface de Florianne Jeannin.

Guerres saintes, antiféminisme et terrorisme.

Terrorisme, créationnisme, bouddhisme radical, aujourd’hui les religions reviennent en en force, toujours d’une agressivité séculaire contre les femmes, toujours hostiles aux évolutions sociales et scientifiques, toujours fossilisées dans des textes conçus il y a plus de dix siècles, prônant la supériorité du croyant et des vertus masculines.

Comment le discours religieux tente-t-il aujourd’hui d’ajuster la conquête des âmes à la laïcité, au féminisme et au progrès scientifique, pour que rien ne change ?

Ancien et Nouveau Testament, Bouddhisme, Islam : l’auteur en compare les dires, les écrits et les évolutions autour de quelques grands thèmes : les femmes, la violence, la punition, le pardon, l’apostasie, les sciences…

Avec la crainte du terrorisme et une population de 8 à 10 millions de Français de culture musulmane, pratiquants ou non, la question d’une évolution de cette religion vers sa sécularisation est posée. Si la principale réussite du terrorisme a été d’agrandir la césure entre les communautés, son excès le conduit à une surenchère permanente qui devrait se retourner contre lui. Faut-il encore ne pas aborder l’islam à grands coups d’imprécations, d’ailleurs parfaitement vaines, ou, au contraire, à partir d’une vision irénique en le renvoyant dos à dos avec les autres religions. Non, l’Islam n’est pas tolérant, oui l’islam est rédhibitoire au débat. Pour autant son évolution est possible, mais c’est bien de cette réalité qu’il faut partir et non de la langue de bois.

 

Inspecteur, puis Directeur départemental au Ministère de la Jeunesse et des Sports, l’auteur travaille dans ses différents postes en direction des cités à problèmes et des populations en difficultés dont particulièrement celles des Jeunes des quartiers – sous l’angle sport et culture, genre hip hop et danse urbaine – dans les dispositifs successifs intitulés « Politique de la Ville »… Titulaire d’un DEST de biologie du Conservatoire National des Arts et Métiers, il est également ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale et a fait partie d’un groupe ministériel de lutte contre les sectes…

 

Du même auteur,
chez le même éditeur

Les Extrafrançais, préface de Philippe Randa, 2015.