C’étaient des hommes… Histoire vraie de la guerre d’Indochine

27,49 TTC

Auteur : Roger Holeindre
ISBN : 9782914874939
Nombre de pages : 475
Date : 10/10/2012
Format : Livre

Préface de Yves Ginac.
Empire Colonial – Depuis des siècles il y a eu des hommes, et des femmes qui ont laissé leur nom dans l’Histoire pour avoir consacré leur vie au service de leurs contemporains, allant jusqu’au sacrifice de ce qu’ils avaient de plus cher, leur vie même… Ils n’étaient pas des hommes parfaits : la perfection n’est pas de ce monde. Ils avaient leur travers, leur caractère. Mais à travers les évènements qui marquèrent le temps où ils vivaient, ils surent toujours entreprendre le bon combat.

UGS : 9782914874939 Catégories : , Étiquettes : , , , ,

Description

Préface de Yves Ginac.
À quinze ans, en août 1944, lors de l’évacuation de Paris par les troupes d’occupation, il enlève aux Allemands, seul, deux mitrailleuses jumelées. À seize ans et demi, il part pour la première fois en Indochine où il est engagé à la 1ère Division navale d’assaut.
De retour en France, il se porte volontaire pour la Corée, mais n’ayant pas l’âge requis, ne sera pas admis au corps expéditionnaire. C’est alors un deuxième départ pour l’Indochine où il servira à la 1ère Demi-Brigade coloniale de Commandos parachutistes, les fameux  » Bérets rouges « . Il fera en tout trois séjours en Indochine. Après Dien Bien phu, il rejoint l’Algérie où il se distingue au commando du 8e Régiment de Parachutistes Coloniaux. Deux fois blessé, il est démobilisé et s’installe à Tébessa, où il se consacre à la jeunesse musulmane, crée une maison de jeunes, et anime l’éducation et les loisirs de quatre cents jeunes musulmans. Pour cette activité, et bien que civil, il est cité (cas tout à fait exceptionnel)  » à l’ordre de l’Armée  » pour son action sociale envers la population autochtone.
Il est l’un des premiers à rejoindre l’OAS, et crée le maquis Bonaparte dans le Constantinois, avec des jeunes pieds-noirs et des jeunes musulmans. Arrêté, emprisonné, il s’évade, continue la lutte et est de nouveau arrêté. Il sera lourdement condamné pour « crime de fidélité », et ne sera pas libéré avant trois années. On le retrouve ensuite comme animateur, créateur ou participant à de nombreux mouvements et journaux nationaux. Il fut également Grand reporter pour la revue Paris-Match.
Fidèle à ses premiers engagements, Roger Holeindre continue par sa parole, ses écrits et ses actes, le même combat. Après son anthologie Trahison sur commande. Histoire du Parti communiste français, il signe là le deuxième volet de sa trilogie consacrée à la deuxième moitié du XXe siècle. Une fois de plus acteur, témoin et narrateur libre, Roger Holeindre s’engage sur des chemins très éloignés du politiquement correct… au plus près de la vérité… et fait tout à la fois oeuvre… d’historien… de journaliste, mais surtout… d’ancien soldat ! »

 

Guerrier de l’Indochine et de l’Algérie, soldat politique à l’Assemblée nationale, Roger Holeindre (1929-2020) a longtemps été journaliste et grand reporter à Paris-MatchMinute ou Magazine hebdo… Il s’est consacré à ses divers mandats électoraux et a présidé le Cercle National des Combattants.

 

Du même auteur
aux éditions Dualpha

Honneur ou décadence

aux éditions Dutan

Le levain de la colère

aux éditions Synthèse

C’est Roger… (livre d’entretiens avec Arnaud Menu)

aux éditions de l’Atelier Fol’Fer

Les sanglots de l’homme blanc commencent à me fatiguer

aux éditions Héligoland

La guerre psychologique ou les nouveaux collabos
L’homme qui faisait se battre les Français entre eux. Histoire du Gaullisme, préface d’Alexis Arette
Trahisons sur commande. Histoire du Parti Communiste Français
C’étaient des hommes… Histoire vraie de la guerre d’Indochine, préface de Yves Ginac

aux éditions Apopsix

La Réconciliation Nationale, préface d’Alain Sanders

Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur