Le Français, cet inconnu

Jean-Michel Thouvenin

25,00

Exprimer sa fierté d’être Français est-il devenu un sentiment honteux ? Ce livre n’a d’autre dessein que de montrer à quel point on a perdu le sens commun à force de s’accoutumer au mal érigé en vertu. C’est une satire souvent drôle, parfois féroce des mœurs de notre temps, et un réquisitoire serré contre la dictature des bien-pensants.


Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

À nouveau siècle, nouveaux enjeux !

Pages

216

Prix

25

Date

10/05/2014

Format

Livre

Isbn/Ean

9782368760086

Description

« C’était à une époque où le savoir vivre l’emportait sur le savoir-faire,
où l’engagement réclamait plus de bonnes manières que de grands moyens,
où il ne serait venu à l’esprit de personne de s’abaisser à demander le coût des choses,
et où l’on ne s’inquiétait pas des lois quand on prenait les décisions que l’honneur imposait… »

Le Français inconnu est ce patriote que l’on s’efforce de réduire au silence depuis des décennies. C’est lui dont on se gausse, que l’on stigmatise, que l’on conspue et que l’on exploite tout en l’excluant de la société.

Le procédé, si simple qu’il a fait ses preuves au sein de toutes les dictatures sournoises, consiste à travestir l’histoire dont il est héritier, à détourner la conscience populaire de l’essentiel pour n’intéresser l’opinion qu’à des vétilles, à user d’impostures verbales au quotidien (mouvement social, IVG, sans papiers…), et à banaliser l’opprobre jusqu’à ce qu’elle devienne un acquis.

Le Français inconnu appartient à la France que la gauche n’aime pas. Il n’a pas renié l’éducation qu’il a reçue de ses parents, et s’il considère que la morale existe, il pense qu’elle ne procède pas des caprices de la démocratie. La morale est d’une autre essence. Le Français inconnu n’a pas honte de sa foi, et il aime sa patrie jusqu’à la défendre contre des lois insanes. C’est lui qui revient enfin sur le devant de la scène, au grand dam de ceux qui n’aspiraient qu’à le faire disparaître et avaient déjà organisé ses funérailles.

Ce livre est le coup d’œil que jette le Français inconnu sur la société actuelle. Il n’a d’autre dessein que de montrer à quel point on a perdu le sens commun à force de s’accoutumer au mal érigé en vertu. C’est une satire souvent drôle, parfois féroce des mœurs de notre temps, et un réquisitoire serré contre la dictature des bien-pensants.

Du même auteur
chez le même éditeur

L’Identité nationale. Du sentiment à la conscience, préface du général Henri Pinard Legry, 2013
Le Français, cet inconnu, 2014