Le Prophète de l’Imperium, Francis Parker Yockey

24,00

Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Date

01/12/2004

Collection

Heartland

Pages

240

Dimensions

148,5 x 210 mm

Dos

Broché

Isbn/Ean

9780954465230

Format

Livre

Autre

n/d

Description

Anthologie de textes de Francis Parker Yockey – dont le célèbre manifeste du Front européen de libération.

« Je parcourrai ma chère Europe d’un bout à l’autre. Je sais bien que je ne traverserai qu’un cimetière, mais je sais aussi que ce cimetière m’est cher, très cher. Des morts aimés sont enterrés ici. Chaque pierre sur eux, chaque cratère de bombe contenant les ossements pulvérisés de ces morts, me parlent d’une vie autrefois si ardemment vécue, d’une croyance si passionnée en ses propres réalisations, sa propre vérité, ses propres batailles, sa propre connaissance, que je sais, même maintenant je sais, que je me laisserai tomber et que j’embrasserai ces pierres, ces ruines sans fin, cette terre sacrée abreuvée de sang, et que je pleurerai.

Mais je sais sûrement aussi qu’ensuite, malgré une rage convulsive envers les responsables de ce crime, je me tiendrai à nouveau debout sur ce cimetière européen et je ferai le serment solennel que jusqu’à mon dernier souffle je combattrai bec et ongles contre ceux qui ont tenté, à coup sûr en vain, de détruire le berceau de notre Culture Occidentale, avec ses réalisations inégalées, avec ses actions uniques dans les annales de l’Humanité. Cela, moi, Francis Yockey, je le jure solennellement ! »

Francis Parker Yockey [1946].

Francis Parker Yockey, (18 septembre 1917 – 16 juin 1960), est un penseur nationaliste révolutionnaire d’origine américaine.

Après avoir été proche de Sir Oswald Mosley, il fonda, en 1949, le Front européen de libération, considéré par le FBI comme « un nouveau mouvement politique avec une orientation favorable à l’Est – recommandant le neutralisme et l’activité anti-américaine extrémiste ».

Au milieu des années 1950, Yockey travailla au Caire dans les services de propagande du gouvernement égyptien de Gamal Abdel Nasser.

A son retour aux USA, il fut emprisonné à la demande du FBI, et se suicida dans sa cellule avec une ampoule de cyanure.