Plaidoyer pour l’armée française

29,00

Effaré par le résultat obtenu après seulement quinze années d’armée « de moitié », il a décidé de sortir de sa « réserve » et du silence dans lesquels les militaires sont trop souvent enfermés pour lancer un véritable SOS et tenter d’attirer l’attention d’une opinion publique qui semble demeurer attachée à sa défense, sur la situation véritablement lamentable dans laquelle l’armée française se débat aujourd’hui. Son analyse de la situation amène Magnus Martel à dénoncer le résultat actuel, directement lié à une professionnalisation réalisée dans un contexte de budget perpétuellement rétrécit, alors que les armes et équipements modernes coûtent de plus en plus cher. Compte tenu de son rôle sur la scène internationale et des menaces potentielles incessantes, la France ne saurait se passer d’une armée ; aussi, l’auteur préconise clairement le retour à un système de conscription ou à un système mixte mêlant conscrits et engagés, tel que cela existait encore au début des années 90.

Description

Enrayer le déclin…

Fils de Pieds-noirs, né en banlieue parisienne à la fin de la guerre d’Algérie, l’au­teur s’est engagé dans les forces terrestres au début des années 80 autant par conviction, idéal et amour de la patrie que par anticommunisme viscéral.

Officier encore en activité, il a traversé bien des réformes liées aux changements majeurs qui se sont opérés sur la scène internationale au cours des trente dernières années dont, naturellement, la professionnalisation des armées et la suspension du Service national décidées par Jacques Chirac en 1996. Au départ, dubitatif, mais natu­relle­ment intéressé, comme beaucoup, par l’idée de troquer ses appelés contre des engagés qu’il imaginait aussi convaincus et amoureux de la patrie que lui, il a finalement rapidement déchanté.

Effaré par le résultat obtenu après seulement quinze années d’armée « de moitié », il a décidé de sortir de sa « réserve » et du silence dans lesquels les militaires sont trop souvent enfermés pour lancer un véritable SOS et tenter d’attirer l’attention d’une opinion publique qui semble demeurer attachée à sa défense, sur la situation véritablement lamentable dans laquelle l’armée française se débat aujourd’hui.

Son analyse de la situation amène Magnus Martel à dénoncer le résultat actuel, directement lié à une professionnalisation réalisée dans un contexte de budget perpétuellement rétrécit, alors que les armes et équipements modernes coûtent de plus en plus cher. Compte tenu de son rôle sur la scène internationale et des menaces potentielles incessantes, la France ne saurait se passer d’une armée ; aussi, l’auteur préconise clairement le retour à un système de conscription ou à un système mixte mêlant conscrits et engagés, tel que cela existait encore au début des années 90.

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Vérités pour l'Histoire

Pages

292

Prix

29

Date

10/10/2013

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353742523