Vendée 1794 – Rwanda 1994 : deux génocides qui se ressemblent

13,00

Un essai original de Bernard Chupin sur le génocide rwandais de 1994, analysé à la lumière des crimes commis en Vendée en 1794. Si l’analogie surprend de prime abord, la démonstration de l’auteur soulève bien des questions.

Description

En 1965, Bernard Chupin découvrait le Rwanda, le « pays des mille collines et des cent volcans », la « Suisse de l’Afrique ». Un pays déjà marqué deux ans plus tôt, en 1963, par des massacres de masse de Tutsi. Ce fut, comme il le dira dans un de ses ouvrages, Coups de foudre sur le Rwanda, plus qu’une découverte. Une rencontre.

En Vendée, il fut l’un des premiers acteurs du spectacle du Puy du Fou entièrement dévolu (à l’origine) au martyre des populations fidèles à leur Dieu et à leur Roi. Piques, sabres, guillotines d’un côté. Haches, machettes, coupe-coupe de l’autre. Mais une même haine. Vendée 1794. Rwanda 1994. Dans le bocage vendéen, dans les collines rwandaises, à deux siècles d’intervalle, ce qui n’est rien au regard du temps, deux génocides idéologiques.

Bernard Chupin, qui séjourne régulièrement en Vendée et tout aussi régulièrement au Rwanda, nous livre, avec cet essai, la toute première histoire vraie, sans doute, de ce génocide en Afrique de l’Est. Avec un supplément d’âme.

«  Un essai original de Bernard Chupin sur le génocide rwandais de 1994, analysé à la lumière des crimes commis en Vendée en 1794. Si l’analogie surprend de prime abord, la démonstration de l’auteur soulève bien des questions. Familier du bocage vendéen autant que des collines rwandaises qu’il connaît bien depuis 1965, Bernard Chupin a mené une réflexion inattendue sur le malheur qui frappa ces deux territoires à deux cents ans d’intervalle. Sa connaissance approfondie des lieux, de l’histoire et des habitants lui a permis d’établir des similitudes dans le déroulement de ces “deux génocides qui se ressemblent”. Le parallèle est parfois troublant, en particulier pour ce qui touche à la mémoire et à l’oubli, à la justice et à la repentance, et à la dette que la France républicaine accumule au fil des pages à l’égard de la Vendée et du Rwanda » (Vendéens et Chouans).

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Impertinences

Pages

100