Accueil / L’Actu / Nos nouvelles parutions

Nos nouvelles parutions

Chers lec­teurs,

Vous conter l’aventure du succès insensé du groupe Libertés (TVLibertés, RadioLibertés, EuroLibertés…), ces Web media qu’on attendait, mais auxquels on ne croyait pas, est la raison du livre Le défi de Marie-Simone Poublon et Philippe Randa. Le groupe Libertés fête en effet ce mois-ci son 5e anniversaire. Désormais, ce sont des centaines de milliers de téléspectateurs fidèles de programmes et d’articles quo­ti­diens qu’ils suivent avec un intérêt toujours croissant…

« Nous, c’est Vous ! »

Le défi raconte les multiples difficultés qu’une poignée d’incon­testables hérétiques du politiquement correct ont dû surmonter pour s’imposer dans le paysage audiovisuel français. Ce livre parle de l’essence même de la télévision et de son objectif ; au travers d’une collection d’événements, d’images, de témoignages ou d’anecdotes, il veut montrer comment un média unique en son genre a non seu­le­ment vu le jour – combien d’autres ont tenté le coup en vain ? –, mais a réussi à perdurer au grand dam de tant d’auto-proclamés professionnels ; ceux-ci n’étant souvent, trop souvent, que des pro­fessionnels de la subvention… Je vous souhaite à tous de très bonnes lectures !

Nos nouvelles parutions

Hélie Denoix de Saint Marc, entre honneur et sainteté de Jean-Pierre Brun (préface du Père Christophe Kowalczyk, aumônier catholique du 2e REI) :  Pourquoi le général Challe dit-il de Saint Marc qu’il est certainement le plus pur de tous, alors que le capitaine Sergent affirme que la conscience de son camarade est de cristal ? Pourquoi le général Zeller est-il tenté d’utiliser le terme « saint » pour qualifier Saint Marc qui, à ses yeux, paraît ne mériter aucun reproche ? Héros ? Saint ? Bayard ou Louis IX de son époque ? Cet ouvrage s’efforce de répondre à cette rafale de questions qui prouvent bien que l’homme ne laissait personne indifférent.

Aspects méconnus du IIIe Reich au crible du non-conformisme de Bernard Plouvier : De 1945 à 1949, au cours des 13 procès infligés par les vainqueurs aux vaincus du Reich, l’on présenta une image assez floue du régime vaincu et l’on brossa un tableau diabolique de son fondateur et naufrageur. Ce livre entre dans le cadre de cette historiographie récalcitrante qui refuse de sacrifier à un effet de mode et aborde certains aspects méconnus du IIIe Reich au crible du non-conformisme : Richard Wagner… Swastika… Ludwig Wittgenstein… Mein Kampf… Otto Dickel… Télégonie… Robert Ley… Martin Bormann… Heinrich Hoffmann… Baldur von Schirach… Les secrétaires du Führer… Le Dr Mengele… La destruction de Guernica y Luno… Stalingrad et Koursk… Trahisons et erreurs des généraux… l’ingénieur Kummerow, Révisionnisme , Populisme, Négationnisme…

Vilfredo Pareto, génie et visionnaire de Jean-Pierre Blanchard (préface de Georges Feltin-Tracol) : C’est en 1916 qu’est paru à Florence l’œuvre majeure de Vilfredo Pareto, le Traité de sociologie générale. Il n’a été lu, pour autant qu’il l’ait été, qu’après la guerre de 1914-1918. Pareto devait mourir en 1922.Tout se passe comme si cette œuvre puissante avait été censuré en Europe. On explique cette censure, ce phénomène de résistance, par le fait qu’il était fasciste. On oublie que le fascisme, dans les années 1920, avait droit de cité et qu’il était couvert d’éloges par des hommes d’État de pays démocratiques. Il est temps de réhabiliter cette pensée qui a vaincu l’oubli, on peut de moins en moins impudemment l’ignorer.

À tous, je souhaite d’excellentes lectures !

Évelyne Cottinet
responsable de Francephi diffusion