Accueil / L’Actu / Nos nouvelles parutions

Nos nouvelles parutions

Chers amis, fidèles lecteurs et cor­res­pondants,

Chers amis, fidèles lecteurs et cor­res­pondants, Après ces mois de confinement et de sidération mentale, nous espérions tous reprendre une existence sereine; mal­heureusement, le virus Black lives Matter – comme son mortifère frère jumeau le Covid-19, nous était venu de Chine – nous est arrivé d’Amérique sans nous laisser de répit… Lui n’attaque pas (encore) notre santé, seulement notre Passé en voulant le réécrire ou l’effacer purement et simplement… et tout laisse présager, face au laxisme de nos gouvernants, qu’il s’en prenne bientôt – c’est déjà le cas dans les nombreuses zones de non-droits de notre pays – à notre existence­ : les manifestations des ra­cail­les qui pullulent dans leurs rangs et parmi leurs leaders, manipulés par les fous-furieux de l’extrême gauche la plus haineuse, ne laisse rien présager de bon pour l’avenir…

Plusieurs nouveautés ce mois-ci encore

Les fossoyeurs de notre passé réussiront-ils à déboulonner les statues de nos héros, à étouffer, sinon à faire interdire les livres qui dénoncent leurs mensonges et les crimes de leurs propres aïeux ? Plus que jamais, il est nécessaire de se munir des bonnes munitions intellectuelles pour combattre ce virus mortel pour notre culture et notre civilisation… Pour cela vous découvrirez dans ce nouveau catalogue plusieurs nouveautées : Pétain et les Allemands d’Otto AbetzLa panzerdivision SS Wiking de Jean MabireTémoignages sur Renan, Taine et de Guaita de Maurice Barrès, de l’Académie françaiseDictionnaire médiéval et Festoyons ! de Jean-Denis Faurie de VassalLa Sagesse antique d’Annie Besant… ainsi que le rappel des meilleures ventes de nos éditions.

Binationalité : premier facteur du communautarisme

Le nouveau livre de Farid Smahi, La fracture nationale, paraît ainsi à point nommé pour dénoncer cette situation précurseuse d’abord d’émeutes raciales, puis inévitablement de guerre civile… Ce combat contre les dangers de la binationalité est celui de sa vie politique (il a été un élu remarqué au Conseil régional). Patriote français, fils d’un ancien combattant de 39-45 décoré de La Croix de guerre, de la médaille militaire et d’une citation à l’orde du régiment, il sonne courageusement le tocsin car les « Français ont la mémoire courte » ; beaucoup ont déjà oubliés que nombre de dhihadistes bénéficiaient de la double nationalité quand ils ont ensanglanté la France pour la plus grande gloire de l’État islamique : si la double nationalité avait été interdite, combien de vies innocentes auraient-elles pu être sauvées ?

À tous, Bonnes lectures !

Bien cordialement,

Évelyne Cottinet
responsable de Francephi diffusion