La Bataille de l’OAS

25,00

Préface de Jean-Pierre Brun.

L’auteur démonte parfaitement le mé­ca­nisme qui va conduire l’OAS de ses incontestables succès initiaux à son échec : la ba­taille de Bab el Oued, la manifestation et le massacre de la Gran­de Poste du 26 mars, l’échec du maquis de l’Ouarsenis et avec lui la perte de ses meilleurs officiers…

Description

Préface de Jean-Pierre Brun.

Les principes de la structuration de l’OAS sont familiers à l’auteur, notamment ceux concernant l’organisation des masses et la collecte de « l’impôt ».

À la relecture de l’ouvrage et à sa mise en perspective avec les nom­breux livres de mémorialistes parus depuis et les travaux d’his­toriens « authentiques », on est surpris par la rigueur des faits relatés, par la pertinence des remarques portant sur leur con­texte et par le recul que s’est imposé l’auteur pour traiter d’événe­ments encore brûlants.

Axel Nicol sait apprécier les point forts et les ca­ren­ces du dispositif. Son analyse sociologique des secteurs du qua­drillage urbain et de leur impact sur les évènements est pleine de lucidité. Homme de convic­tion, et pour cause, il ne se laisse pourtant jamais emporter par la passion. Peut-être est-ce là le privilège d’un métropolitain embar­qué dans la défense d’une province qui n’est pas la sienne. Nicol démonte parfaitement le mécanisme qui va conduire l’OAS de ses incontestables succès initiaux à son échec : la ba­taille de Bab el Oued, la manifestation et le massacre de la Gran­de Poste du 26 mars, l’échec du maquis de l’Ouarsenis et avec lui la perte de ses meilleurs officiers de secteurs du Grand Alger.

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Vérités pour l'Histoire

Pages

236

Prix

25

Date

10/05/2011

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353741984