Le Mythe du XXe siècle

65,00

Rédigé en 1930 par Alfred Rosenberg, théoricien et homme politique allemand, figure du national-socialisme, condamné à mort et exécuté en 1946. Convaincu que la crise de l’Europe durant cette période résultait d’une conspiration occulte des juifs et des francs-maçons, il publia ce livre qui constitue une synthèse des théories racistes, d’inspiration violemment antichrétienne.

Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Documents pour l'Histoire

Pages

614

Prix

65

Date

10/12/1999

Format

Livre

Isbn/Ean

2913044212

Description

Traduit de l’Allemand par Adler von Scholle

Bilan des combats culturels et spirituels de notre temps

Publié à un moment d’in­tense activité intellectuelle en Eu­rope, Le mythe du XXe siècle cons­titue un document essentiel de l’histoire des idées. Les ré­flexions de son auteur ont non seulement influencé le ré­gime alle­mand, mais également une pléiade d’auteurs politiques. Sa publi­ca­tion à des millions d’exem­­plai­res sera à l’origine d’une vaste polé­­mique entre nationaux-socialis­tes et chré­tiens.

En effet, l’auteur veut dé­mon­trer scientifique­ment et de fa­çon très argu­men­­tée que la qua­si-totalité des avancées de civili­sation est le fruit des Euro­péens, et résul­te de leur héritage racial. De plus, il entend également prouver, docu­­ments à l’ap­pui, que les apports sémi­ti­ques ont tou­­jours nui à l’Eu­rope.