Seul contre Hitler

Accueil/Les Editions Déterna/Seul contre Hitler
Seul contre Hitler

Seul contre Hitler

Hjalmar Schacht

31,00  TTC

C’est tout l’exceptionnel redressement de l’Allemagne entre 1933 et 1939 qui est expliqué par celui qui le mit en œuvre sous les ordres directs du Führer…

Information Complémentaire

Auteur

Hjalmar Schacht

Genre

Deuxième Guerre mondiale, Fascisme – National-socialisme

Collection

Documents pour l’Histoire

Description du produit

Hjalmar Schacht (22 janvier 1877-3 juin 1970) passe une partie de sa jeunesse avec son père aux États-Unis. En 1903, il entre à la Dresdner Bank, dont il sera l’administrateur de 1908 à 1915.

Au cours de la Ire Guerre mondiale, il a l’occasion de s’ini­tier au maniement des finances d’un État, en qualité d’ad­minis­trateur financier du « gouvernement général de Bru­xelles », en Belgique occupée par l’armée allemande. Conseiller de la Monnaie en 1923, il surveille l’émission du Rentenmark, qui permet de surmonter la crise et l’inflation. Président de la Reichsbank de 1924 à 1929, il contribue à l’élaboration du plan Dawes et réussit à enrayer l’inflation galopante et à stabiliser les finances de la République de Weimar.

En contrepartie, il obtient pour son pays une réduction considérable des dettes de guerre. Après sa démission en 1930, provoquée par le plan Young, il se rapproche du mouvement national-socialiste et met Hitler en relation avec les mi­lieux de banque et d’affaires.

Ce sont eux qui financent le Parti qui leur promet la « paix so­cia­le » par disparition de toute re­vendication. Schacht est considéré comme l’auteur du spectaculaire redressement de l’Allemagne hitlérienne.

Lorsque Hitler prend le pouvoir le 30 janvier 1933, il demande à Schacht de reprendre la direction de la Reichs­bank, puis, en 1934, il le nomme ministre de l’Économie. Schacht rétablit la balance commerciale par le blocage en Alle­magne des capitaux étrangers, puis l’équilibre des im­por­­ta­­tions et des exportations grâce au développement des industries de synthèse. Il va enfin stimuler l’industrie par l’émis­sion de bons à court terme. En désaccord avec Hitler et Goering, il quitte son poste de ministre en 1937 et abandonne la Reichsbank deux ans plus tard. Mais il demeure ministre sans portefeuille jusqu’en janvier 1943.

Plus ou moins lié avec certains conjurés opposés à Hitler, il est interné dans un camp de concentration en juin 1944. Libéré par les Américains, il est cependant traduit devant le tribunal militaire international de Nuremberg. Il est l’un des trois acquittés du procès de Nuremberg en octobre 1946. Il n’a cessé de susciter tout au long du xxe siècle d’impor­tan­tes polémiques.

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Seul contre Hitler”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
12 + 9 =