Journal d’un Confiné par des Cons… finis

29,00

L’auteur ne supporte plus ces islamo-gauchistes qui défilent dans NOS rues en nous traitant d’islamophobes ; ces harpies qui appellent à « balancer (leur) porc »; ces végans, végétariens, végétaliens et autres « antispécistes » qui veulent nous empêcher de manger de la viande et qui, pour ce faire, agressent les bouchers, les éleveurs ou les abat­toirs. Il en a marre de ce foutu pays dans lequel on veut bien manifester, mais pacifiquement, avec des « marches blanches », des nounours, des fleurs, des banderoles « Je suis Charlie » ou « Vous n’aurez pas ma haine ». Le Français a toujours la fibre résistante ; la même qu’après les deux débarquements de 1944.

UGS : 9782353745517 Catégories : , Étiquette :

Description

L’an dernier, en terminant mon 8e livre « Devoir de colère », je pensais que ce serait le dernier. À vrai dire, j’étais assez désabusé. J’en avais marre d’assister, impuissant, au délitement et à la dégénérescence de notre pauvre pays, alors, basta, je voulais jeter l’éponge !

Je ne supporte plus ces islamo-gauchistes qui défilent dans NOS rues en nous traitant d’islamophobes ; ces harpies qui appellent à « balancer (leur) porc »; ces végans, végétariens, végétaliens et autres « antispécistes » qui veulent nous empêcher de manger de la viande et qui, pour ce faire, agressent les bouchers, les éleveurs ou les abat­toirs.

J’en ai marre de ce foutu pays dans lequel on veut bien manifester, mais pacifiquement, avec des « marches blanches », des nounours, des fleurs, des banderoles « Je suis Charlie » ou « Vous n’aurez pas ma haine ». Le Français a toujours la fibre résistante ; la même qu’après les deux débarquements de 1944.

Avec l’âge, je crois de moins en moins à la capacité de réaction de notre pays. Il est gangréné, vérolé, perverti, abruti. Suis-je nostalgique du temps ancien? Oui, mais pas plus que ça. Comme disait Michel Audiard : « Penser à reculons, je laisse ça aux lopes et aux écrevisses… »

Et puis le Coronavirus nous est tombé dessus et j’ai repris – un peu contraint et forcé – la rédaction d’articles pour divers sites, blogs ou revues.

C’est à la demande expresse de quelques amis et fidèles lecteurs que j’en fais un livre : c’est en quelque sorte, le journal d’un Con…finé par des Cons… finis.

Éric de Verdelhan est né en 1949, dans une famille de la petite aristocratie cévenole. « Enfant de troupe » à 11 ans, il « paie sa dette à la nation » en servant chez les parachutistes et s’initie au parachutisme sportif. En retraite depuis janvier 2010, il a déjà publié de nombreux livres par « devoir de mémoire ».

Du même auteur
chez le même éditeur

Hommage à « notre » Algérie française (Réponse à Emmanuel Macron)
Cœur chouan et esprit para
Devoir de colère
Journal d’un Confiné par des Cons… finis

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Patrimoine des héritages

Pages

330