Menace sur la Terre

19,00

Les thèmes traités dans cet ouvrage ne laissent rien dans l’ombre. Notamment les dégâts opérés aux dépens des richesses naturelles, dont les hydrocarbures, les ressources minérales, la biodiversité. L’éditeur précise, et cela donne bien la dimension de cet essai important : « L’auteur envisage aussi les déséquilibres démographiques cataclysmiques engendrés par la modernité : surpopulation des pays les plus miséreux et a contrario dénatalité des Blancs de tradition chrétienne, ces Patagons du XXIe siècle. »
Tout le contraire de l’écologie bien comprise, c’est-à-dire la préservation des « harmonies de la nature ». Ce qu’il faut savoir sur le réchauffement climatique et le CO2 prétendument anthropogène.

Description

Des réalités à la perversité de l’écologisme

Georges Dillinger est le pseudonyme d’un géologue qui, pendant près d’un demi-siècle, a travaillé sur le terrain, en Afrique du Nord et au Sahara, sur le continent nord-américain et dans plusieurs pays européens. Professeur dans un grand établissement scientifique, ses travaux ont été couronnés par la Médaille d’argent de la Recherche scientifique (CNRS) et il fut membre de l’Académie des Sciences de New York.

Dans le raz de marée de paroles et d’écrits d’écologistes de tout poil, l’enracinement dans le passé des phénomènes actuels n’est pratiquement jamais mis en lumière. Dans le présent essai, l’auteur s’efforce d’ajouter cette indispensable dimension, en particulier par exemple par l’évocation « d’harmonies de la nature » lentement mises en place au fil des temps géologique set présentement mises à mal par la démesure de notre « progrès ».

Dans la lutte contre les rejets de CO² anthropogènes – sans que la culpabilité de ces rejets n’ait été prouvée –, la controverse sur le réchauffement global s’avère – paradoxalement – d’importance secondaire. En fait, la ruineuse lutte contre les rejets de CO² n’est animée que par la rapacité financière et fiscale de banques, d’entreprises industrielles et de gouvernements criblés de dettes. Elle mettra les nations occidentales en concurrence aggravée face à de redoutables pollueurs asiatiques.

Les autres thèmes, choisis dans un domaine infiniment vaste, concernent les dégâts opérés aux dépens des richesses naturelles – dont les hydrocarbures, les ressources minérales, la biodiversité. L’auteur envisage aussi les déséquilibres démographiques cataclysmiques engendrés par la modernité : surpopulation des pays les plus miséreux et a contrario dénatalité des blancs de tradition chrétienne, ces Patagons du XXIe siècle.

Du même auteur
chez le même éditeur

Menace sur la Terre
Le meurtre des départements d’Algérie 
Notre Algérie du Sacré à la Révolution. 1830-1962

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Xénophon

Pages

162