Pierre Laval de l’armistice au poteau

Michel Letan

21,00

Personnage complexe, Pierre Laval est l’objet de juge­ments con­tra­dictoires qui s’expliquent par sa politique de collaboration, ses mé­thodes de négociation et par certains défis à l’opinion. Le livre de Michel Letan est une série d’instantanés sur le Prési­dent du Conseil du gouvernement de l’État français. L’auteur, dans un texte objectif, décrit sa difficile tâche, entre les ultras de la Collaboration et les fidèles du Maréchal… La plupart des faits rapportés se situent entre 1940 et avril 1945.


Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Documents pour l'Histoire

Pages

150

Prix

21

Date

10/08/2014

Format

Livre

Isbn/Ean

9782360060719

Description

Personnage complexe, Pierre Laval est l’objet de juge­ments con­tra­dictoires qui s’expliquent par sa politique de collaboration, ses mé­thodes de négociation et par certains défis à l’opinion.

Né le 28 juin 1883 à Chateldon, licencié d’his­toire naturelle et de droit, il s’inscrit au barreau de Paris. Socialiste, maire d’Auber­vil­liers, député en 1914, réélu en 1924, il devient sous-secrétaire d’État à la présidence du Con­seil et aux Affaires étrangères en 1925, puis ministre de la Justice l’année suivante. Élu sénateur en 1927, il est ministre du Travail en 1930, pré­sident du Conseil en 1931, tout en cumulant d’abord les fonc­­tions de ministre de l’In­té­rieur, puis celles des Affaires Étran­gères. Plusieurs fois minis­tre jusqu’à la guerre, il est l’un des artisans du vote qui donne les pleins pouvoirs au maréchal Pétain et entre dans le gouvernement de celui-ci comme vice-président.

Le 13 décembre 1940, il est arrêté par la police spéciale du Ma­ré­­chal pour incompatibilités personnelles et crainte de le voir mener une politique ultra collaboration­niste… Il est libéré sur l’intervention de ses amis et sous la pression de l’ambas­sa­deur allemand Otto Abetz.

Il devient chef du gouvernement en avril 1942 et le restera jus­qu’en août 1944, étant le successeur désigné par le maré­chal Pétain au cas où ce dernier serait empê­ché d’exercer les fonc­tions de chef de l’État… Il part d’abord en Alle­magne, puis en Espa­gne pour finir par se rendre aux autorités alliées en Autriche le 30 juillet 1945.

En octobre 1945, il est condamné à mort et tente de se suicider. Sauvé de jus­tesse, il est traîné, moribond, devant un peloton d’exé­cu­tion pour être fusillé.

Le livre de Michel Letan est une série d’instantanés sur le Prési­dent du Conseil du gouvernement de l’État français. L’auteur, dans un texte objectif, décrit sa difficile tâche, entre les ultras de la Collaboration et les fidèles du Maréchal…

La plupart des faits rapportés se situent entre 1940 et avril 1945.