Réchauffement climatique : ces milliards d’hommes en trop !

Jean-Michel & Jean-Claude Hermans, Thomas Malthus

27,00

Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

À nouveau siècle, nouveaux enjeux !

Pages

214

Prix

27

Date

10/02/2017

Format

Livre

Isbn/Ean

9782368760277

Description

Jean-Claude et Jean-Michel Hermans sont des jumeaux homozygotes… Leurs expériences personnelles leur ayant permis d’observer les drames et les souffrances engendrés par l’explosion des naissances, ils ont tous les deux écrit sur la démographie, sans savoir que l’autre en faisait autant : phénomène classique chez les jumeaux homozygotes.

Tous deux ont pris conscience que le problème numéro 1 pour la planète et l’humanité, c’est la démographie. Tout découle de ça, et curieusement, c’est totalement occulté et le sujet est tabou.

Nous venons d’avoir la COP 21 et dans cette grande réunion mondiale sur le réchauffement climatique, pas un mot sur la démographie. Comment expliquer un tel aveuglement ? Certains vont aux Philippines pour parler du réchauffement climatique sans dire un mot sur la démographie, alors que ce pays est victime d’une surpopulation débordante. Espérons que ce petit livre aidera à prendre conscience du problème, et que les humains parviendront à maîtriser les naissances afin de préserver l’avenir de l’humanité.

Il a été décidé avec l’éditeur de rajouter le texte de Thomas Malthus, le premier à préconiser une régulation des naissances, à l’époque pour lutter contre la pauvreté. Le texte de Malthus est un plaidoyer contre la misère et pour la charité chrétienne. Aujourd’hui, il ne s’agit plus de lutter uniquement contre la pauvreté, mais contre la destruction des espèces, des biotopes naturels, et du réchauffement climatique qui résulte de la surpopulation de la planète.

Les auteurs et l’éditeur ont été tout particulièrement sensibles à la préface de Madame Brigitte Bardot, qu’ils remercient chaleureusement et qui confirme l’importance, s’il était besoin, du sujet abordé.