Gaston Couté – Compléments d’enquête

Alain Renault

15,00

Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Patrimoine du spectacle

Pages

160

Prix

15

Date

10/03/2017

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353743254

Description

« Mises en musique,
ses chansons ont fait l’objet de plus
d’une centaine d’enregistrements
dont certains très récents et des “diseurs”
et chanteurs continuent de monter des spectacles sur ses textes »

Le poète Gaston Couté (1880-1911), auteur de La chanson d’un gâs qu’a mal tourné, mort en 1911 à 31 ans, n’est jamais tombé dans l’oubli et n’a pas manqué d’être apprécié jusqu’à nos jours. Mises en musique, ses chansons ont fait l’objet de plus d’une centaine d’enregistrements dont certains très récents et des « diseurs » et chanteurs continuent de monter des spectacles sur ses textes. Il reste donc très vivant même si un Musée lui est consacré à Meung-sur-Loire… Dans cette ville des « journées Gaston Couté » se tiennent chaque année en septembre avec de nouveaux artistes et un public toujours intéressé.

Gaston Couté, le poète auteur de La chanson d’un gâs qu’a mal tourné : poèmes inédits ou inconnus (Vide, Idylle beauceronne, Les draps de Fête Dieu, Les bonnes petites romances, l’écharpe à Manuel…), Couté dans Ma revue et Le Pioupiou de l’Yonne, Couté en politique, en Justice, en duel, à La Truie qui file ; les z’amis, les z’honneurs et un avatar. Quelques interprètes autour de Va danser et des Moulins morts. Les musiques de Marcel Legay pour Gaston Couté. Illustrateurs, Cartophilia, discographie.

Comme son titre l’indique, ce livre offre des « compléments ». Il n’a pas vocation à reprendre ce qui a déjà été fait, ni à initier le néophyte. Il s’adresse à ceux qui ont déjà une connaissance au moins élémentaire des œuvres et de la vie de Gaston Couté.

On découvre ou redécouvre régulièrement de nouveaux poèmes. Mon ouvrage comporte ainsi certains de ses textes perdus et inédits dont on ne connaissait que le titre et d’autres parfaitement inconnus jusqu’à ce jour. S’y ajoutent des textes retrouvés pour avoir déjà été publiés dans des revues de son époque, mais qui avaient échappé aux recensions et éditions ultérieures.

Sa biographie est complétée par quelques épisodes pittoresques de son existence négligés ou erronés dans des ouvrages déjà parus, et des portraits de ses interprètes dans les années vingt, époque où est popularisé son plus célèbre morceau, Va danser, même s’il n’est pas le plus représentatif de son œuvre. On trouvera aussi un prolongement à la précédente discographie (Gaston Couté : discographie 1903-2012) et quelques autres éléments autour du souvenir de Couté.

Du même auteur
dans la même collection

Gaston Couté : discographie 1903-2012
Une diseuse de Gaston Couté : Marguerite Greyval