La désinformation autour de l’immigration

22,00

Préface de Pierre Milloz

Mieux que de longs discours, le seul énoncé du sommaire de cet ouvrage suffit à résumer l’intérêt de l’étude scientifique réalisée par Arnaud Raffard de Brienne : la subversion migration ; des mots pour cacher les maux ; un florilège de mensonges ; le métissage, avenir souhaitable et même obligatoire de l’humanité ; l’immigration, une chance pour la France, mais une chance pour qui ? ; démographie et immigration ; regroupement familial = pension tout compris : le coût effrayant de l’immigration ; des coûts comme s’il en pleuvait ; très chères banlieues ; la discrimination positive (pour les étrangers) ; l’aveu des partisans de la discrimination positive ; discrimination positive et crise économique ; immigration choisie ; l’échec patent de l’intégration.

Description

Préface de Pierre Milloz

Comment a-t-on pu en arriver là ? Cette question que les plus lucides de nos concitoyens se posent forcément devant la submersion migratoire qui étouffe la France, peut-elle vraiment trouver réponse ?

Le spectacle désolant de la tiers-mondialisation de nos villes et, déjà, de nos campagnes ne peut plus échapper à quiconque, et pourtant une stupéfiante passivité, un engourdissement mortel semble paralyser les Français.

De doctes personnages et leurs études nous expliquent le naturel et l’universalité dans le temps et l’espace des phénomènes migratoires qui devraient d’ailleurs, selon eux, s’intensifier encore avec les années.

Pourtant, l’auteur affirme qu’aucune fatalité ne présidait à cette immigration massive qui n’est, bien au contraire que la résultante dramatique d’une énorme tromperie appuyée sur une désinformation intense et multiforme mise au service de l’idéologie libérale du laissez-faire, laissez-passer.

Il a fallu mentir sur les faits et les chiffres quand ils n’étaient pas dissimulés, piéger les mots et, souvent, les employer à contresens, légiférer pour faire taire les Français de souche. Statistiques inexistantes ou truquées, arguments spécieux, périphrases, vocabulaire dévoyé, néologismes opportunistes et images judicieusement choisies ont été utilisés à temps et à contretemps afin de soumettre nos compatriotes à une pensée unique forgée dans les cénacles où l’on pense à la place du peuple et souvent contre lui.

Ceci dit, impossible de taire qu’il a fallu aussi beaucoup d’égoïsme, de passivité voire de lâcheté, d’individualisme forcené et de désintérêt des Français pour leur propre destin, pour en arriver là.

Il a fallu aussi calomnier inlassablement, à défaut de les réduire au silence, les rares compatriotes clairvoyants qui percevaient les drames qu’engendrerait inévitablement une immigration incontrôlée. Procédures, censure et calomnies furent et demeurent leur lot quotidien.

Quant au peuple de France, il n’a jamais eu à s’exprimer politiquement sur ce sujet capital pour son devenir et celui de ses enfants.

La première édition de La désinformation autour de l’immigration, parue en 2009, a déjà connu – compte tenu de son succès – cinq rééditions depuis cette date ! Depuis, la situation décrite et analysée dans cet ouvrage n’a fait que s’aggraver.

D’où cette nouvelle édition largement complétée, augmentée, actualisée. Dans la première édition, Arnaud Raffard de Brienne, ne souhaitant pas pécher contre l’espérance, se demandait si, face à cette menaçante subversion migratoire, la France pourrait trouver une réponse. La vérité oblige à dire que nous en sommes encore loin.

Préfacier de cette nouvelle édition, Pierre Milloz, à qui rien de ce dramatique sujet n’est étranger, veut lui aussi ne pas désespérer : « Si l’on s’en tient à une froide analyse de la situation présente, on n’est certes pas porté à l’optimisme. Pourtant, le sentiment national, l’attachement à la patrie sont si répandus, si étroitement liés à la nature humaine qu’il faut croire qu’ils retrouveront leur force en France et susciteront un sursaut des Français. »

Acceptons-en l’augure. N’empêche… En 2009, Arnaud Raffard de Brienne nous disait l’urgence de la situation. Aujourd’hui, il ne cache pas – et il démontre – qu’il est minuit passé Docteur Schweitzer.

Préfacier de l’ouvrage, Pierre Milloz écrit : « Arnaud Raffard de Brienne montre, dans un style aisé et incisif, comment une propagande d’esprit totalitaire, menée avec persévérance depuis une quarantaine d’années aussi bien par les gouvernements de droite et gauche que par les médias, s’applique à anesthésier l’opinion publique française et l’empêche de prendre conscience du drame qui se joue aujourd’hui. »

 

Du même auteur,
chez le même éditeur

La désinformation autour de la colonisation
La désinformation autour de l’immigration
La désinformation autour de l’esclavage

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

L'Étoile du berger

Pages

226

Prix

22

Date

10/10/2012

Format

Livre

Isbn/Ean

9782357910454