L’affaire de la Garde corse du Pape

35,07 TTC

Auteur : Marc Piazza
ISBN : 9782382700358
Nombre de pages : 458
Date : 10/01/2024
Format : Livre

Une manipulation politique internationale de Louis XIV

Pour fuir la vindicte de ses rivaux, Sanocello Corso doit s’exiler de Florence où il est un veduto du Calcio, pour Rome où, en 1662, il va se trouver impliqué dans les démêlés du Pape et du Roi de France, au cœur de ce que l’on appelle « l’affaire de la garde corse du Pape » et ce jusqu’à l’injuste dissolution de celle-ci, ce qui mettra fin à la tradition séculaire des soldats corses au service du Saint-Siège. Éloigné des siens, c’est en restant fidèle à ses origines qu’il va surmonter les épreuves et accéder à la connaissance de lui-même.

UGS : 9782382700358 Catégories : , Étiquettes : , , , , , , ,

Description

Une manipulation politique internationale de Louis XIV

« Toute la nation corse sera à jamais déclarée indisciplinée
£et inapte à servir tant à Rome que dans tous les États de l’Église »
(Article XII du traité de Pise repris sur la pyramide expiatoire des Corses à Rome).

« Je ne sais qui donna le signal, mais tout le groupe des passants s’avança comme un seul homme afin de s’entremettre entre Corses et Français. C’était un groupe d’hommes de tous âges (quelques femmes silencieuses étaient demeurées plus loin, les mains crispées sur leur bouche ouverte), apparemment dépourvu d’armes, mais qui, à ses manières et aux regards de défi qu’il lançait aux Français, manifestait sans un mot, mais sans équivoque que, si l’on en venait aux mains, il avait lui aussi l’intention d’en découdre. Comme mes compagnons, les nerfs en feu, je me retrouvai en train d’enrouler fébrilement ma veste autour de mon bras, tandis que mon voisin de droite dégrafait son ceinturon avant de le reboucler avec des gestes saccadés pour s’en faire une arme. Sur le pourtour, les plus jeunes cherchaient vivement autour d’eux qui un morceau de bâton, qui des pierres ou des morceaux de briques, pour en faire des projectiles. Eux non-plus n’appréciaient pas que l’on touchât à leur milice corse dans leur propre ville. Et là-dessus, par ce qu’il leur était impensable de demeurer au second rang, les gardes corses, torses bombés, comme si on leur faisait une indignité, jouaient des coudes de leur bras libre de l’épée pour se frayer un chemin jusqu’en première ligne … Voilà, tous les acteurs du drame étaient face à face, prêts à en découdre. Il ne manquait plus que l’étincelle qui mettrait le feu aux poudres. Mais au point où en étaient les choses, à sentir monter chaque jour la tension qui régnait dans Rome, cela devait arriver. Le Ciel l’a peut-être voulu pour nous éprouver. »

Pour fuir la vindicte de ses rivaux, Sanocello Corso doit s’exiler de Florence où il est un veduto du Calcio, pour Rome où, en 1662, il va se trouver impliqué dans les démêlés du Pape et du Roi de France, au cœur de ce que l’on appelle « l’affaire de la garde corse du Pape » et ce jusqu’à l’injuste dissolution de celle-ci, ce qui mettra fin à la tradition séculaire des soldats corses au service du Saint-Siège. Éloigné des siens, c’est en restant fidèle à ses origines qu’il va surmonter les épreuves et accéder à la connaissance de lui-même.

Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud, historien de formation, Marc Piazza est né en Corse de parents corses. Par-delà les péripéties historiques, fidèle à la ligne de conduite initiée dans ses autres ouvrages, il continue à chercher à cerner ce qui se passait non-seulement dans les faits, mais aussi dans les âmes, et quelle pouvait être l’identité d’un Corse de la communauté de Rome ou de Florence au xviie siècle, aussi bien que d’un Européen du temps. C’est ainsi qu’il met en lumière l’apport de la religion et des liens traditionnels de l’île avec le Saint-Siège à l’identité corse.

 

Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Les bergers de l'évasion

Format

Livre