Mimizan-sur-guerre

Marina Grey

35,00

Préface d’Alain Decaux – Introduction de Jean-François Chiappe

Un petit bourg des Landes durant la guerre où deux réfugiés – un ancien Régent de Russie et sa femme qui parle six langues – ont trouvé un asile précaire : pendant près de cinq ans, les cœurs de ces déracinés battront au rythme des nouvelles, souvent contradictoires, diffusées par toutes les radios du monde, jusqu’à la grande joie de la victoire Alliée et aux désillusions qui s’en suivent.

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Vérités pour l'Histoire

Pages

482

Prix

35

Date

10/03/2004

Format

Livre

Isbn/Ean

2915461112

Description

Préface d’Alain Decaux – Introduction de Jean-François Chiappe

« Le journal de ma mère sous l’Occupation allemande »

Un petit bourg des Landes durant la guerre. Au bout de l’exode, deux réfu­giés y ont trouvé un asile précaire, mais pas n’importe quels réfugiés : un ancien Régent de Russie et sa femme qui parle six langues.

Pendant près de cinq ans, les cœurs de ces déracinés battront au rythme des nouvelles, souvent contradictoires, diffusées par toutes les radios du monde, jusqu’à la grande joie de la victoire Alliée et aux désillusions qui s’en suivent.

Dans ce « Journal », les autochtones comme Adèle-la-bistrote, le Père-la-Souris, le cordonnier boîteux et tant d’autres se partagent la vedette avec Vania ou Micha, les « occupants » de l’Armée Vlassov, Churchill, Mac Arthur, De Gaulle, Pétain ou Rom­mel. Tragique, cocasse, mélancolique et tendre, cet ouvrage insolite est une fresque historique autant qu’un document humain.

 

Fille du général russe Dénikine, Marina Grey est l’auteur de très nombreux livres historiques, elle a été couronnée à deux reprises par l’Académie Française et par la Société des Gens de Lettres. Elle a également obtenue le Grand prix Sola Cabiati de la ville de Paris.

Livre de Marina Grey
chez le même éditeur

Les armées blanches, en collaboration avec Marina Grey, 2e édition