Pierre Sidos, de Jeune nation à l’Œuvre française

24,00

Cahier d’Histoire du nationalisme n°22

Avec ses frères François, Jacques et Henri, au tout début des années 1950, il créa la premier mouvement authentiquement nationaliste digne de ce nom après la IIe Guerre mondiale, à savoir Jeune nation. Puis, après la dissolution de celui-ci, au lendemain de la crise algérienne, il participa au lancement du mouvement Occident et, en 1968, il créa l’Œuvre française (dissoute en 2013). Avec des contributions de Rémi Tremblay et de Pierre Vial.

Description

Cahier d’Histoire du nationalisme n°22

Réalisé sous la direction de Franck Buleux avec des contributions de Rémi Tremblay et de Pierre Vial

Le 4 septembre 2020, il aura bientôt un an, disparaissait Pierre Sidos. Homme de convictions et d’engagements, il a occupé pendant plus d’une cinquantaine d’années, une place originale au sein de ce qu’il est convenu d’appeler la “droite nationaliste française”.

Avec ses frères François, Jacques et Henri, au tout début des années 1950, il créa la premier mouvement authentiquement nationaliste digne de ce nom après la IIe Guerre mondiale, à savoir Jeune nation. Puis, après la dissolution de celui-ci, au lendemain de la crise algérienne, il participa au lancement du mouvement Occident et, en 1968, il créa l’Œuvre française (dissoute en 2013).

C’est en hommage à ce combattant courageux, aux positions parfois téméraires, que Synthèse nationale a décidé de publier ce nouveau volume de la collection “Les Cahiers d’Histoire du nationalisme”. Vous y trouverez, outre les articles de Franck Buleux, directeur de la collection, des contributions de Rémi Tremblay et de Pierre Vial, ainsi qu’un certain nombre de textes signés Pierre Sidos.

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Cahier d'Histoire du nationalisme

Pages

164