Dictionnaire des États éphémères ou disparus de 1900 à nos jours

Jean-Claude Rolinat

37,00

États éphémères, microscopiques, folkloriques et pittoresques ont traversé cette actualité à la vitesse de la lumière, tandis que la chute du régime blanc de Pretoria entraînait la dissolution de quatre « bantoustans » indépendants. Sans oublier que la Rhodésie devenant le Zimbabwe, changeait complètement la substance de ce pays, comme le Sud-Vietnam, une fois « normalisé » par les communistes. C’est à la découverte d’une liste non exhaustive de quelques 184 États et entités politiques disparus, avec 33 nouvelles entrées dans cette édition, que nous convie Jean-Claude Rolinat.

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Patrimoine des héritages

Pages

538

Date

10/10/2000

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353744466

Description

Rien n’étant jamais définitif, l’histoire nous enseigne que comme les êtres vivants et les civilisations, les États sont mortels. Les pages de l’aventure humaine sont remplies d’épitaphes gravées à la mémoire des bâtisseurs de Royaumes, d’Empires et d’États. Mais qu’est-ce qu’un État ? La réponse est-elle la définition juridique et si restrictive lui attribuant la qualité de « personne morale de droit public détentrice de la souveraineté » ? Ou plutôt celle qualifiant « d’État » une entité avec une population et un territoire bien déterminés, dotés des symboles caractéristiques qui la distinguent des autres ? La reconnaissance internationale ne lui en garantit pas pour autant une matérialité : sur quels arpents de sable est située la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), et sur quels territoires morcelés s’exerce la « souveraineté » de l’autorité palestinienne ? La Tchécoslovaquie née des décombres du premier conflit mondial, a disparu deux fois au cours du dernier siècle. L’Empire austro-hongrois, la Yougoslavie, la RDA ou l’URSS, États autrement plus solides que les petites nations baltes ou l’Arménie ressuscitées, elles, ont également disparu. Tout comme le Katanga, le Biafra, le Sud-Kasaï, les Moluques du Sud ou Bougainville pour ne parler que des plus célèbres sécessions du xxe siècle, tandis que le Tibet et le Cachemire continuent d’occuper les « unes » de la presse internationale. (Tout en ayant disparus de la liste des nations souveraines). États éphémères, microscopiques, folkloriques et pittoresques, Abaco, Anguilla, Embo, Envalira, Rupununi ou Vellerat, ont traversé cette actualité à la vitesse de la lumière, tandis que la chute du régime blanc de Pretoria entraînait la dissolution de quatre « bantoustans » indépendants. Sans oublier que la Rhodésie devenant le Zimbabwe, changeait complètement la substance de ce pays, comme le Sud-Vietnam, une fois « normalisé » par les communistes. C’est à la découverte d’une liste non exhaustive de quelques 184 États et entités politiques disparus, avec 33 nouvelles entrées dans cette édition, que nous convie Jean-Claude Rolinat.

 

L’auteur, successivement cadre administratif, archiviste-documentaliste et journaliste, élu local depuis 1977, aime à parcourir le monde et découvrir ses curiosités naturelles, historiques et politiques. Il a publié chez divers éditeurs 17 ouvrages, biographies de célébrités ou livres de géopolitique.

 

Du même auteur,
chez le même éditeur

Le Canada français, de Jacques Cartier au génocide tranquilleavec Rémi Tremblay  (2016)

La Bombe africaine et ses fragmentationspréface d’Alain Sanders (2018)

Dictionnaire des États éphémères ou disparus de 1900 à nos jours  (2019), 2 éd. revue, corrigée et complétée

aux Bouquins de Synthèse nationale

Salazar le regretté… (2012)

La Hongrie, sentinelle de l’Europe (2016)