La France catholique illustrée

69,00

La France est la « Fille aînée de l’Église ». Ce titre de gloire lui appartient de plein droit. On peut le lui envier, on ne peut pas le lui ravir. Par sa vocation séculaire, par ses traditions historiques, par la foi consciente ou inconsciente de ses enfants, et par les causes qu’elle a défendues, l’idéal de la France demeure toujours Être le soldat de Dieu. Telles sont quelques-unes des perspectives que nous nous proposons de développer dans l’ouvrage populaire que nous vous présentons.

Description

Livre grand format 210 x 300 cm
Avec plus de 200 illustrations anciennes en noir et blanc.

Déjà disponible pour les clients Francephi !

La France est la « Fille aînée de l’Église ». Ce titre de gloire lui appartient de plein droit. On peut le lui envier, on ne peut pas le lui ravir.

Son histoire, L’histoire de France, est celle même du christianisme catholique.

L’établissement du catholicisme en Gaule date des Apôtres.

Tandis que le pape saint Clément de Rome, disciple de saint Paul, avait envoyé à la fin du premier siècle, des missionnaires pour évangéliser la Gaule, ce sont des disciples de l’apôtre saint Jean qui sont venus de Grèce et d’Asie Mineure, au cours du second siècle, prêcher en Gaule la religion de Jésus-Christ.

À Lyon, sur les rives du Rhône, moins de deux cents ans après la prédiction de l’Évangile, Jésus-Christ eût des Apôtres qui l’annoncèrent, des Fidèles qui l’adorèrent, des Martyrs qui le proclamèrent et versèrent leur sang pour Lui.

Tels sont les débuts du Christianisme en Gaule.

Aussitôt après ces premiers apôtres, ces premiers fidèles, ces premiers martyrs, toute la Gaule devint chrétienne.

Au cours de la tourmente révolutionnaire qui fit aussi des martyrs, les adversaires du christianisme, impatients d’« écraser l’infâme » criaient déjà victoire, se partageant les dépouilles de l’Église comme les bourreaux tirèrent au sort sur le Calvaire les vêtements de Jésus-Christ crucifié.

L’orage passa. Un des fils de cette révolution, Napoléon Bonaparte, signa, à la grande joie de la majorité des Français, la réconciliation solennelle de la France avec l’Église, le Concordat de 1804.

Par sa vocation séculaire, par ses traditions historiques, par la foi consciente ou inconsciente de ses enfants, et par les causes qu’elle a défendues, l’idéal de la France demeure toujours Être le soldat de Dieu.

Telles sont quelques-unes des perspectives que nous nous proposons de développer dans l’ouvrage populaire que nous vous présentons.

L’Abbé Marc Sentex est ancien Directeur de l’Institut Normal Diocésain « Pierre de Luxembourg II » du Diocèse de Paris et curé de Saint-Denys du Saint-Sacrement à Paris.

Chapiteau de l’abbaye
de Mozac (XIIe siècle).

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Vérités pour l'Histoire

Pages

452

Prix

69

Date

10/01/2021

Format

Livre

Dimensions

210 x 300 cm

Isbn/Ean

9782353745081