La trahison spirituelle de la Franc-Maçonnerie

27,00

Le scénariste de Forces occultes avait lui aussi été Franc-Maçon ; il avait démissionné de la Grande Loge de France et écrit plusieurs livres pour dénoncer les erreurs et les activités pernicieuses de la Franc-Maçonnerie. Plus heureux que son ex-Frère et confrère Mamy, il réussit à se réfugier à l’étranger en 1944 et il a échappé ainsi aux épurateurs.

Description

Jean-Marie Rivière dit Jean Marquès-Rivière (1903-2000), écrivain et journaliste français, est un bril­lant orientaliste, ancien maçon lui-même. Il or­ganise en France durant la IIe Guerre mondiale l’important départe­ment des Recher­ches et re­crute personnellement les délégués ré­gio­naux et départementaux. Il est le scénariste du film de Jean Mamy, Forces oc­cul­tes (1943). Colla­bo­rateur au journal Docu­ments ma­çon­niques, rédacteur d’Au Pilori à partir du 4 mars 1943, il est condamné à mort le 1er juin 1949.

 

« Le scénariste de Forces occultes, Jean Marquès-Rivière, avait lui aussi été Franc-Maçon ; il avait démissionné de la Grande Loge de France en 1931 et écrit plusieurs livres pour dénoncer les erreurs et les activités pernicieuses de la Franc-Maçonnerie. Plus heureux que son ex-frère et confrère Mamy, il réussit à se réfugier à l’étranger en 1944 et il a échappé ainsi aux épurateurs » (Henry Coston).

 

Chez le même éditeur
sur le même sujet, lire :

La Franc-Maçonnerie sous la IIIe République de Henry Coston

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Documents pour l'Histoire

Pages

292

Prix

27

Date

10/09/2010

Format

Livre

Isbn/Ean

9782360060191