Le destin fracassé du général Walter v. Seydlitz

31,00

Traître ou héros ?

Le général Walter von Seydlitz, issu d’une famille prestigieuse, a connu un destin hors du commun, cumulant deux condamnations à mort : la première par Hitler, l’autre par Staline. Entraîneur d’hommes, il se distingue pourtant par son humanité, et préconisera la reddition de Stalingrad, le combat étant devenu suicidaire. Prisonnier, il crée en 1943, la « ligue des officiers allemands » et imagine de lever une armée constituée de prisonniers allemands antinazis. Son but : que cette participation militaire évite à son pays de devenir une colonie soviétique.

Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Vérités pour l'Histoire

Pages

240

Prix

31

Date

10/10/2017

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353743483

Description

Traître ou héros ?

Le général Walter von Seydlitz, issu d’une famille prestigieuse, a connu un destin hors du commun, cumulant deux condamnations à mort : la première par Hitler, l’autre par Staline. Entraîneur d’hommes, il se distingue pourtant par son humanité, et préconisera la reddition de Stalingrad, le combat étant devenu suicidaire.

Prisonnier, il crée en 1943, la « ligue des officiers allemands » et imagine de lever une armée constituée de prisonniers allemands antinazis. Son but : que cette participation militaire évite à son pays de devenir une colonie soviétique.

Prenant conscience qu’il est manipulé par les Soviétiques, il stoppe sa collaboration, se voit jugé comme criminel de guerre. Il fera en tout douze années de camps, dont cinq de travaux forcés parmi les droits communs.

Lors de son retour en RFA, en 1955, en plein conflit Est Ouest, la presse se déchaîne contre le « traître communiste ».

Construit sur des faits historiques incontestables, cette autobiographie, mise en forme par Franz Seydlitz, survole l’histoire de l’Allemagne de 1900 à la guerre froide.

Dans le cadre rigoureux des faits, les carnets de guerre du général v. Seydlitz, fuyant la classique biographie, balayent plus de 60 ans de l’histoire d’Allemagne.

Franz Seydlitz appartient à la branche hollandaise des Seydlitz : celle-ci, installée en Flandre française, a perdu tout contact lors de la Ire Guerre mondiale, mais le père et l’oncle de l’auteur doivent sans doute leur libération d’un stalag à ce lien familial. Après des études artistiques, puis universitaires, Frantz Seydlitz a été tour à tour sculpteur, éducateur-justice, professeur d’Histoire et conférencier.