Le kendô de Maître Obi-Wan

Rémy Valat

29,00

Préface de Philippe Randa.

Si il est permis de cataloguer l’œuvre de George Lucas comme étant un pur produit de la politique culturelle nord-américaine, le succès de Star Wars n’est cependant pas le seul fruit du hasard. Homme cultivé, Lucas a façonné un space opera en se fondant, selon ses dires, sur les productions de l’anthropologue et mythologue Joseph Campbell. Mythologie post-moderne, la saga s’inspire de mondes réels ou imaginaires et des cultures asiatiques en particulier.


Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Patrimoine du spectacle

Pages

252

Prix

29

Date

10/12/2017

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353743490

Description

Préface de Philippe Randa.

Si il est permis de cataloguer l’œuvre de George Lucas comme étant un pur produit de la politique culturelle nord-américaine, le succès de Star Wars n’est cependant pas le seul fruit du hasard. Homme cultivé, Lucas a façonné un space opera en se fondant, selon ses dires, sur les productions de l’anthropologue et mythologue Joseph Campbell. Mythologie post-moderne, la saga s’inspire de mondes réels ou imaginaires et des cultures asiatiques en particulier.

Au tournant des années 1970, alors que le cinéaste porte son projet à maturité, les religions et les arts martiaux orientaux se popularisent dans le sillage de l’orientalisme, du comparatisme religieux et de l’ésotérisme, spiritualités de substitution au christianisme nourrissant la foi en l’existence d’une énergie immanente.

Le jedi, héros de pellicule et figure centrale de Star Wars, est le résultat d’une histoire politico-culturelle et d’une interprétation idéalisée du guerrier japonais qui diffère nettement du samouraï tel qu’il fût (médiévalisme).

George Lucas, amateur de cinéma japonais et admirateur des réalisations de Kurozawa Akira, a ainsi donné une nouvelle et puissante impulsion à l’image d’Épinal d’une « chevalerie japonaise », celle du samouraï respectueux des valeurs modernisé du « bushidô » qui sont le fondement éthique des arts martiaux contemporains et du kendô.

« De telles joies, que j’ai connues, ne m’ont pas été données par des hommes en vie. Mais par ceux qui sont morts depuis longtemps » (Saigô Takamori).

Rémy Valat réside au Japon, pratique et enseigne le kenjutsu.

 

Rémy Valat est né en 1971 dans le département de l’Aveyron. Historien et archiviste de formation, l’auteur s’est spécialisé en histoire moderne, militaire et religieuse. Devenu fonctionnaire à la préfecture de police en 1997, il a été en charge du classement des archives de la guerre d’Algérie en région parisienne, et en particulier des fonds du préfet de police Maurice Papon. Démissionnaire de l’administration depuis 2010, Rémy Valat s’est expatrié au Japon, où il travaille dans les métiers de l’agriculture et de l’environnement, pratique les arts martiaux traditionnels et enseigne notamment le kenjutsu (Kashima shinden jikishinkageryû, lignée Yamada Jirôkichi–Ômori Sôgen). L’auteur est un contributeur du site d’information indépendant Métamag et a signé plusieurs ouvrages et articles en relation avec le terrorisme algérien entre 1956-1962, la force de police auxiliaire (unité antiterroriste commandée par le lieutenant-colonel Raymond Montaner entre 1959 et 1967), la Commune de Paris (1871), le mésolithique japonais (période Jômon) et l’histoire du Japon.

Du même auteur

Les calots bleus et la bataille de Paris. Une force de police auxiliaire pendant la guerre d’Algérie (1959-1962), Michalon, 2007.
Guide des sources du mouvement communaliste et de la Commune de Paris (1864-1880), La Documentation Française, 2007 (en qualité de membre du comité scientifique et comme principal rédacteur).
Les mythes d’argile. La culture spirituelle du Japon mésolithique, préface de Pierre Vial, L’Æncre, 2014.
La Commune de Paris. De l’effervescence patriotique à la Semaine sanglante, Dualpha, 2014 (avec Michel Sauve).
1961. L’étrange victoire. FLN, terrorisme et instrumentalisation mémorielle, préface du lieutenant-colonel Raymond Montaner, Dualpha, 2014.
Le Kendô de Maître Obi-Wan. Jedis et samouraïs : orientalisme, médiévalismes et arts martiaux, préface de Philippe Randa, Dualpha, 2017.