Les Trafiquants de l’antisémitisme

35,00

La maison Drumont and C°

Jules Guérin (1860-1910), jour­naliste français, directeur de l’hebdomadaire L’Antijuif, a été le fonda­teur de la ligue antimaçon­ni­que et antisémite du Grand Occident de France (issue de la Ligue antisémitique de France), par­ti­culièrement active lors de l’affaire Dreyfus.

Description

Jules Guérin (Jules-Napoléon) (1860-1910), jour­naliste français, directeur de l’hebdomadaire L’Antijuif, fonda­teur de la ligue antimaçon­ni­que et antisémite du Grand Occident de France (issue de la Ligue antisémitique de France), par­ti­culièrement active lors de l’affaire Dreyfus.

Proche d’Édouard Drumont (avec lequel il se brouil­lera plus tard, directeur de la Ligue antisémite formée dans la foulée de l’affaire, Jules Guérin, également membre de la Ligue de la patrie française, il es impliqué dans le coup d’État manqué mené notamment par Paul Déroulède en 1899.

Poursuivi pour complot contre la sûreté de l’État, il se réfugie dans l’immeuble de l’orga­ni­sa­tion du Grand Occident de France rue Chabrol et y soutient un siège de plusieurs jours (épisode dit du « Fort Chabrol »). Après sa reddition, la Haute Cour le condamne au bannissement et à l’exil. Jules Guérin poursuit malgré tout son activité antisémite et sa propagande anti-dreyfusarde jus­qu’à sa mort à Paris en 1910. Enterré au cimetière Montmartre, sa tombe restera sans nom pendant 80 ans, a été restaurée par l’Asso­cia­tion Mémoire Jules Guérin.

Dans Les Trafiquants de l’antisémitisme, seul livre qu’il ait publié, il règle notamment ses comptes avec Édouard Drumont.

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Documents pour l'Histoire

Pages

524

Prix

35

Date

10/07/2009

Format

Livre

Isbn/Ean

9782360060030