Sur le chemin de la vie

31,00

Cet ouvrage-ci, publié à la veille de la Grande Guerre, fut probablement détruit en grande partie. Il est le plus rare des ouvrages de Drumont qui y évoque sa jeunesse, ses origines, le sens de son combat, de ses outrances, de ses souvenirs littéraires, de sa candidature à l’Académie Française et enfin de ses souvenirs d’inondé en 1910.

Description

Cet ouvrage, publié à la veille de la Grande Guer­re, fut probablement détruit en grande partie. Il est le plus rare des ouvrages de Drumont qui y évo­que sa jeu­nesse, ses origines, le sens de son com­bat, de ses ou­tran­ces, de ses souvenirs litté­raires, de sa candida­ture à l’Académie Fran­çaise et enfin de ses souvenirs d’inon­dé en 1910. Bien-sûr, Drumont reste Drumont et l’ouvrage n’est pas exempt de quelques passages antisémites.

 

Né le 3 mai 1844 et mort le 5 février 1917 à Paris, Édouard Drumont fonda le quotidien La Libre parole en avril 1892, fut élu député d’Alger et publia de nombreux livres : Mon vieux Paris (couronné par l’Académie française) ; La dernière bataille ; Testament d’un antisémite ; De l’or, de la boue, du sang ; La Fin d’un monde, etc. Mais il fut surtout célèbre en publiant, en avril 1886, les deux gros tomes de La France Juive, puis La France Juive devant l’opinion.

Du même auteur
chez le même éditeur

Le secret de Fourmies, 1998, pamphlet
De l’or, de la boue, du sang, De Panama à l’anarchie, 2000, choses vues
Les héros et les pitres (Les tréteaux du succès, volume II), 2007, choses vues
Sur le chemin de la vie, 2009
La France juive devant l’opinion, 2009
La dernière bataille, 2015

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Documents pour l'Histoire

Pages

286

Prix

31

Date

10/05/2009

Format

Livre

Isbn/Ean

29782913044968