De l’or, de la boue, du sang. Du Panama à l’anarchie

Édouard Drumont

23,00

Ce livre, écrit dans la prison de Sainte-Pélagie par Édouard Drumont, est dédié à l’anarchiste révolutionnaire Séverine et illustré par Jean-Gaston Coindre (1844-1914), commente deux années de la vie politique française – Panama et la crise anarchiste sont au centre de ce récit. Illustré de cent dessins de J-G Coindre.


Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Documents pour l'Histoire

Pages

234

Prix

23

Date

10/04/2001

Format

Livre

Isbn/Ean

9782913044302

Description

Dessins de Gaston Coindre ; frontispice de M. Léopold Stevens

Ce livre, écrit dans la prison de Sainte-Pélagie par Édouard Drumont, est dédié à l’anarchiste révolu­tion­naire Séverine et illustré par Jean-Gaston Coindre (1844-1914), commente deux années de la vie politi­que française – Panama et la crise anarchiste sont au centre de ce récit.

« Le Panama ; un Parlement français vendu à un Juif allemand, von Reinach, maître absolu, avec Herz, de ce pays qui, en 1871, poussait des cris d’horreur au souvenir de l’Année terrible… Soudain, les colères populaires semblent s’incarner dans des êtres qu’on dirait avoir fait un pacte avec les Puissances infernales pour détruire cette société fondée sur l’injustice et le vol… Puis, l’Imperator bourgeois, le Casimir d’Anzin, passe à travers cette ville qui frémissait jadis au moindre choc, dont chaque pavé a été rougi de sang pendant les journées épiques d’autrefois… On déclare qu’il a dompté l’hydre, il est plein de gloire… et le voilà qui s’écroule, et qu’un négociant du Havre apparaît avec des guêtres… Quant à Bourgeois qui, comme ministre de la Justice, avait été en 1892 le protecteur le plus zélé de Panamistes, il s’em­presse, en 1895, de faire arrêter Arton, que tout le monde faisait sem­blant de chercher alors qu’on savait parfaitement où il était. Qu’en fera-t-on ? C’est le secret de l’année 1896 qui commence… »

 

Né le 3 mai 1844 et mort le 5 février 1917 à Paris, Édouard Drumont fonda le quotidien La Libre parole en avril 1892, fut élu député d’Alger et publia de nombreux livres : Mon vieux Paris (couronné par l’Académie française) ; La dernière bataille Testament d’un antisémite ; De l’or, de la boue, du sang ; La Fin d’un monde, etc. Mais il fut surtout célèbre en publiant, en avril 1886, les deux gros tomes de La France Juive, puis La France Juive devant l’opinion.

Du même auteur
chez le même éditeur

Le secret de Fourmies, 1998, pamphlet
De l’or, de la boue, du sang, De Panama à l’anarchie, 2000, choses vues
Les héros et les pitres (Les tréteaux du succès, volume II), 2007, choses vues
Sur le chemin de la vie, 2009
La France juive devant l’opinion, 2009
La dernière bataille, 2015