Les Juifs, rois de l’Époque. Histoire de la féodalité financière

35,00

La puissance des hauts barons de la finance est indéniable. Constitue-t-elle un pro­grès, une amélioration, ou un danger pour la société ? Est-elle une conséquence normale de l’ordre social issu de 1789 ? Tel est le problème qui se pose. Les questions soulevées par ce travail sont encore à l’or­dre du jour.

Description

Dans Les Juifs, Rois de l’épo­que, Alphonse Toussenel paraît avoir pressé de plus près le côté politique et social de la féodalité financière que ne l’a fait Édouard Drumont dans La France juive.

Il est évident pour tout le monde, sans parti pris, sans passion, que les financiers ont rendu toute entreprise impossible sans leur appui, et même, il est évident pour tout le monde, sans parti pris, sans passion, que tout acte politique important dépend de l’accueil qui lui sera fait par le monde de l’argent. La puissance des hauts barons de la finance est donc indéniable.

Constitue-t-elle un progrès, une amélioration, ou un danger pour la société ? Est-elle une conséquence normale de l’ordre social issu de 1789 ? Tel est le problème qui se pose.

Notre rôle n’est pas de le résoudre, mais de fournir des éléments d’étude à ceux qui l’étudient, et qui en trouveront peut-être la solution.

À ce point de vue, l’ouvrage de Toussenel, étude cons­cien­cieuse et forte, doit trouver sa place dans toutes les bibliothèques.

Les questions soulevées par ce travail sont encore à l’or­dre du jour.

Remplacez, en le lisant, les mots Roi et Royauté par les mots France et République, et vous croirez parcourir une œuvre d’actualité.

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Documents pour l'Histoire

Pages

464

Prix

35

Date

10/07/2009

Format

Livre

Isbn/Ean

9782913044999