Martin Heidegger philosophe incorrect

Jean-Pierre Blanchard

25,00

Martin Heidegger ou l’introduction d’un socialisme national (de mode barrésien) dans la philosophie : nul ne songe à contester l’apport fondamental de Martin Heidegger dans le champ de la philosophe, s’inscrivant dans la lignée de la révolution conservatrice. En participant à la révolution conservatrice, en se posant comme guide spirituel, il n’a fait qu’enrichir la philosophie, la libérer des contraintes du monde moderne. Faire connaitre cette démarche, est donc une tâche urgente de libération.


Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Patrimoine des héritages

Pages

222

Prix

25

Date

10/05/2017

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353743384

Description

« Rien n’est sans pourquoi »
(Le principe de raison)

Martin Heidegger ou l’introduction d’un socialisme national (de mode barrésien) dans la philosophie : nul ne songe à contester l’apport fondamental de Martin Heidegger dans le champ de la philosophe, s’inscrivant dans la lignée de la révolution conservatrice.

Dans son séminaire de l’hiver 1933-1934, il identifie le peuple à la communauté de destin, avec pour objectif la formation d’une nouvelle noblesse organique, exaltant l’éros du peuple pour la défense de la tradition.

Or, contrairement à ce que certains ont pu écrire, loin de s’atténuer après 1935, la dimension révolutionnaire de Heidegger se radicalise. Après la défaite du IIIe Reich national-socialiste, avec qui il ne partage pas le réductionnisme biologique, il aura le courage de ne jamais se renier malgré la dictature larvé du politiquement correct. Sans jamais dissocier la réflexion de l’investigation, ce livre montre la constance de Martin Heidegger, cet homme dont l’œuvre mérite admiration et respect.

En participant à la révolution conservatrice, en se posant comme guide spirituel, il n’a fait qu’enrichir la philosophie, la libérer des contraintes du monde moderne. Faire connaitre cette démarche, est donc une tâche urgente de libération.

Prenant conscience de sa vocation de travailleur social, le futur pasteur des pauvres découvre l’étendue de la misère, en tant qu’éducateur à l’Armée du Salut à Paris. Croyant, de culture protestante, il devient pasteur, après un stage pastoral et une ordination au Saint Ministère. En 2005, le Pasteur Blanchard portera sur les fonts baptismaux l’Action sociale populaire (ASP).

Du même auteur
Aux éditions Dualpha

Aux sources du national-populisme : Maurice Barrès et Georges Sorrel, 2e éd., 2017
Mythes et races. Précis de sociologie identitaire, préface de Philippe Gautier, 2e éd., 2017
L’Alternative holiste ou la grande révolte antimoderne, 2017