La Mort (antique et actuelle, avec ou sans Dieu, subie ou choisie)

25,00

Antique et actuelle, avec ou sans Dieu, subie ou choisie

De la Rome antique à nos jours, l’auteur nous livre une vaste réflexion sur la mort et sur toutes les pesanteurs qui entravent la liberté de mourir dignement, selon son choix et au moment voulu.

Description

Encore un livre sur la mort ! Que vous approuviez ou non le cheminement de l’auteur, celui-là ne vous laissera pas indifférent. Son sous-titre vous apprend déjà qu’il regroupe des manières d’appréhender la mort rarement réunies dans un seul ouvrage, y compris celle qui, tôt ou tard, vous concernera personnellement…

De la Rome antique à nos jours, l’auteur nous livre une vaste réflexion sur la mort et sur toutes les pesanteurs qui entravent la liberté de mourir dignement, selon son choix et au moment voulu.

Pourquoi ce long détour par Rome ? Parce que Rome est un microcosme de l’histoire du monde. Si toute société se transforme, la chronologie précise et conservée de la société romaine permet une observation plus riche d’enseignements que nulle autre. Les Romains étaient conscients que la mort est une conclusion nécessaire à l’équilibre des choses. Attitude mal perçue de nos jours où règnent à la fois une sensiblerie pleurnicharde et une hypocrisie génératrice de souffrances.

Les motivations du suicide romain ont changé avec les modifications ethno-politiques et philosophico-religieuses. Les soutiens, les appuis et les repères traditionnels ont été ébranlés. L’équilibre psychologique du vieux Romain de souche a chaviré et l’impuissance à retrouver la grande santé d’autrefois ont conduit à la lassitude et au dégoût de vivre…

Croyez-vous que le Français déboussolé du temps présent soit exempt de motivations analogues dans certains de ses suicides ? Qu’il ne ressente pas confusément qu’il est train de disparaître ? La société actuelle, non contente d’imposer un genre de vie qui désespère, punit de surcroît ceux qui veulent la quitter en les contraignant à des morts violentes – ou ratées avec séquelles graves – en raison de lois interdisant toute information relative aux moyens de mourir paisiblement.

Même si l’auteur n’a pas voulu développer le chapitre : « La France va-t-elle mourir ? », il espère que nous échapperons à l’état d’esprit du préfet Spendius (Montherlant) qui pensait que, pour le peuple romain, la partie était tellement perdue qu’il était désormais inutile de tenter encore de lui faire comprendre pourquoi elle était perdue…

 

André Lama, ancien inspecteur divisionnaire de la Police Judiciaire parisienne, est l’auteur de plusieurs livres.

 

Du même auteur
chez le même éditeur

Le national-socialisme et la religion2édition

Causes ethniques de la chute de l’empire romain2édition

La mort (antique et actuelle, avec ou sans Dieu, subie ou choisie)2édition

La Rome antique dans l’art lyrique2édition

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Insolite

Pages

246

Prix

25

Date

10/02/2011

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353741908