La Révolution du XXe siècle

23,00

Préface de Lionel Baland

Le livre « La Révolution du XXe » siècle présente la IIe Guerre mondiale en tant qu’événement préliminaire à l’instauration d’une vaste révolution historique : la révo­lution du XXe siècle ou révolution fasciste. Pour José Streel, le fascisme, phénomène inéluctable, doit être au XXe siècle ce que le libéralisme a été au XIXe siècle. Chaque pays doit avoir le sien, adapté à sa situation, son histoire, ses affinités. Le dépasse­ment des nationalismes doit mener à la construction de l’Europe, aboutissement du réalisme fasciste.

Description

Préface de Lionel Baland

Le livre « La Révolution du XXe » siècle présente la IIe Guerre mondiale en tant qu’événement préliminaire à l’instauration d’une vaste révolution historique : la révo­lution du XXe siècle ou révolution fasciste. Pour José Streel, le fascisme, phénomène inéluctable, doit être au XXe siècle ce que le libéralisme a été au XIXe siècle. Chaque pays doit avoir le sien, adapté à sa situation, son histoire, ses affinités. Le dépasse­ment des nationalismes doit mener à la construction de l’Europe, aboutissement du réalisme fasciste.

 

José Streel (1911-1946) est un journaliste belge, membre actif du mouvement politique Rex. Enfant illégitime issu d’un milieu catholique, cet intellectuel aux nombreux diplômes rencontre Léon Degrelle en 1930 et devient rapidement l’un de ses partisans et un des meilleurs journalistes des différentes publications rexistes, dont les articles attirent un lectorat non-rexiste. Il est rapidement nommé rédacteur en chef des périodiques rexistes. Malgré ses nettes réserves à l’égard du national-socialisme en raison de sa profonde foi catholique, Streel soutient la politique de collaboration avec le IIIe Reich. Ses idées politiques n’ont pas changé, seul le contexte est différent.

L’objectif de José Streel est l’avènement de l’État rexiste : chrétien, autoritaire sous l’égide du Roi. Le corporatisme y est appelé à supplanter le capitalisme et le socialisme. Le parlementarisme et les partis politiques doivent être supprimés, la pornographie et la prostitution combattues. Fervent défenseur de l’indépendance de la Belgique, il appelle à une action commune entre les Rexistes et les mouvements nationalistes flamingants. Lorsque Degrelle rejette cette option, Streel se retire de Rex et de la vie politique en 1943. Après la fin du conflit, il est condamné à mort et fusillé le 21 février 1946.

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Témoignages pour l'Histoire

Pages

204

Prix

23

Date

10/04/2021

Format

Livre

Isbn/Ean

9782368760581