Le Vent et la voile. La terre, elle, ne ment pas…

18,00

Cyprien Jeannerot, viticulteur rapatrié, contraint de se réinstaller dans une région qu’il ne connaît pas, se bat contre une modernité qui a programmé la mort de l’agriculture traditionnelle. Il s’aperçoit que le mal ne touche pas seulement toutes les catégories d’agriculteurs mais l’homme dans son universalité, dans sa nature, dans son existence. Il entreprend un dur combat pour remonter le courant et sauver ce qui peut être sauvé. Ce roman contemporain mêle fiction, analyse de la société et interrogation sur son avenir. Même si le lecteur ne partage pas toutes ses analyses et les partis pris de l’auteur, le livre mérite d’être lu pour les vérités qu’il lance, parce qu’il tente de sortir les Français d’un laxisme et d’un sommeil qui risquent de nous mener à un naufrage.

UGS : 9782357910195 Catégories : , Étiquettes : , , , , ,

Description

Cyprien Jeannerot, viticulteur rapatrié, contraint de se réinstaller dans une région qu’il ne connaît pas, se bat contre une modernité qui a programmé la mort de l’agriculture traditionnelle. Il s’aperçoit que le mal ne touche pas seulement toutes les catégories d’agriculteurs mais l’homme dans son universalité, dans sa nature, dans son existence. Il entreprend un dur combat pour remonter le courant et sauver ce qui peut être sauvé.

Ce roman contemporain mêle fiction, analyse de la société et interrogation sur son avenir. Même si le lecteur ne partage pas toutes ses analyses et les partis pris de l’auteur, le livre mérite d’être lu pour les vérités qu’il lance, parce qu’il tente de sortir les Français d’un laxisme et d’un sommeil qui risquent de nous mener à un naufrage.

« Je suis encore sous le choc de la lecture de votre livre. Quelle lucide analyse de notre société de perdition autant morale que matérielle, l’une entraînant l’autre comme vous le démontrez ! Vous dénoncez non seulement, vigoureusement, la maladie, mais vous en prescrivez le seul traitement efficace ! Comme il faudrait que votre Cyprien soit entendu du bon peuple au moins autant que les pantins qui nous gouvernent. (…) » (Roger Blanc Président-fondateur Académie Poétique et Littéraire de Provence).

Romancier catholique, Louis Pozzo di Borgo vit à Montbéliard depuis 1963. Il a publié quatre romans qui, à travers le destin de familles bien implantées dans le monde contemporain, s’efforcent de répondre aux questions que l’homme se pose sur son avenir et celui de la civilisation à laquelle il appartient.

Du même auteur
chez le même éditeur

L’Arche nouvelle – Mémoire et espérance, préface de Monseigneur le Comte de Paris, Duc de France.
Le Vent et la voile. La terre, elle, ne ment pas…

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Xénophon

Pages

174