Les rapatriements en France. 1954-1962

Gérard Crespo

33,00

Préface de Christian Fenech, président de Racine Pieds Noirs

Installation et intégration des rapatriés

Comment et dans quelles conditions les rapatriés ont-ils fini par échouer massivement sur le littoral méditerranéen et quel en a été l’impact sur la région d’accueil ?

L’auteur a inclu, outre de nombreux témoignages d’acteurs des événements, ceux de membres de sa famille et ses souvenirs personnels. Peut-on être témoin et historien ? Il laisse le lecteur juge de son impartialité…

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Vérités pour l'Histoire

Pages

334

Prix

33

Date

10/06/2014

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353742721

Description

Préface de Christian Fenech, président de Racine Pieds Noirs

Installation et intégration des rapatriés

Comment et dans quelles conditions les rapatriés ont-ils fini par échouer massivement sur le littoral méditerranéen et quel en a été l’impact sur la région d’accueil ?

L’auteur a inclu, outre de nombreux témoignages d’acteurs des événements, ceux de membres de sa famille et ses souvenirs personnels. Peut-on être témoin et historien ? Il laisse le lecteur juge de son impartialité…

Une nouvelle dimension lui est apparue ; cette migration est la dernière d’une longue série, commencée huit ans plus tôt avec la défaite de Diên Biên Phu ; il est bon de les appréhender afin de déterminer dans quelles conditions elles se sont déroulées, quel impact elles ont eu sur la métropole, où se sont réparties les « rapatriés » sur le sol français…

D’autre part, ces migrations venant du Maghreb, d’Égypte, d’Indochine – dans le cas de ces trois zones les départs se sont effectués dans des conditions dramatiques – les départs se firent aussi d’Afrique, mais les conditions furent moins tragiques, les possession africaines n’abritaient pas des populations européennes en nombre important et hormis le Cameroun qui connut une guerre oubliée et Madagascar qui connut des événements tragiques en 1947, les conditions d’accès à l’indépendance furent relativement pacifiques.

Enfin, on ne peut traiter ces migrations méditerranéennes sud-nord du XXe siècle comme celles nord-sud du XIXe siècle. La plupart des participants à ces événements historiques sont toujours vivants et le traumatisme de ces exodes ne s’est pas effacé.

Gérard Crespo est diplômé de l’EHESS Paris et Docteur en Histoire. Spécialisé dans l’histoire des migrations en Méditerranée occidentale aux XIXe et XXe siècle, il reprend ici des éléments de son précédent ouvrage, Les rapatriements dans le Midi de la France pour élargir ses recherches à toute la France et offrir ainsi un tableau complet d’un événement historique sans précédent dans l’histoire du pays. Au delà des rapatriements, l’auteur a également étudié les conditions de l’accueil et l’intégration des rapatriés en Métropole des années soixante à nos jours.