Comprendre les philosophes

33,00

Préface de Michel Maffesoli, professeur Émérite à la Sorbonne
Une introduction à la pensée de 26 philosophes : Aristote, Bergson, Berkeley, Bruno, Descartes, Dilthey, Empédocle­, Épicure, Fichte, Foucault, Hegel, Heidegger, Hobbes, Hume, Kant, Leibniz, Lénine, Locke, Lucrèce, Nietzsche, Ortega y Gasset, Platon, Rosset, Sartre, Schelling, Spinoza (Appendice : Platon, les universaux, le politique).… L’originalité de ce livre est qu’il expose le plus clairement possible des idées et surtout des cheminements d’idées qui sont incontestablement complexes pour le profane.

Description

Préface de Michel Maffesoli, professeur Émérite à la Sorbonne

Une introduction à la pensée de 26 philosophes

Aristote, Bergson, Berkeley, Bruno, Descartes, Dilthey, Empédocle­, Épicure, Fichte, Foucault, Hegel, Heidegger, Hobbes, Hume, Kant, Leibniz, Lénine, Locke, Lucrèce, Nietzsche, Ortega y Gasset, Platon, Rosset, Sartre, Schelling, Spinoza (Appendice : Platon, les universaux, le politique).

L’originalité de ce livre est qu’il expose le plus clairement possible des idées et surtout des cheminements d’idées qui sont incontestablement complexes pour le profane.

Vingt-six philosophes sont au rendez vous de cet examen de leur pensée, dont les plus importants : Platon, Aristote, Descartes, Kant, Hegel, Nietzsche, Heidegger.

Ce livre ne prétend pas rendre la compréhension des philosophes facile comme la recette des galettes bretonnes, mais rendre cette compréhension abordable, praticable, accessible pour le lecteur de bonne volonté.

Si on a dit que la sociologie était un sport de combat, la philosophie est une épreuve d’endurance. La lutte des idées y est vive, et elle est roborative, mais elle n’est pas faite d’effets de manche. Il ne s’agit pas de briller, mais de convaincre (cum et vincere : vaincre avec [le lecteur]). Ce livre le montre.

Se frotter aux philosophes ne permet pas forcément de devenir soi-même philosophe, c’est-à-dire créateur de concepts (ce n’est pas donné à tout le monde, et c’est fort heureux, car trop de concepts nous encombreraient !), mais cela permet de se poser de bonnes questions. Dans une époque de confusion intellectuelle, et d’impostures de la pensée, cela est plus nécessaire que jamais.

Né en 1956, urbaniste de métier, l’auteur a collaboré à de nombreuses revues d’idées (Le Spectacle du Monde, La Nouvelle Revue d’Histoire, Eléments…). Il publie aussi sur divers sites numérique (Contre-littérature, Philitt, Livr’arbitres, Bvoltaire, Front populaire,…). Il a participé à des émissions de Radio Courtoisie et de TV Libertés. Ses travaux portent sur les questions philosophiques, politiques et sociétales. Il est diplômé en urbanisme (DESS Panthéon-Sorbonne et DEA de l’EHESS), en architecture (CEA), en psychopathologie (DESU), et est titulaire d’une maitrise d’AES. Il est aussi licencié en histoire et en philosophie. Il a publié notamment Inventaire de la modernité, Le malaise est dans l’homme, Le front du cachalot, Écrire contre la modernité, et, plus récemment, Métamorphoses de la ville, Face à l’addiction, Achever le nihilisme, Le Grand empêchement. Comment le libéralisme entrave les peuples.

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Patrimoine des héritages

Pages

392