Debout dans ma mémoire

Dr Jean-Claude Pérez

26,00

Ni repenti, ni renégat, ni converti – et surtout pas nostalgique – Jean-Claude Pérez nous livre ici son témoignage sur la fin de l’Algérie fran­çaise et les années de traque et d’exil que lui va­lut son engagement poitique. L’auteur est bien placé pour donner un éclairage nouveau à tel ou tel événement essentiel d’une époque qui conserve encore de larges zones d’ombre..

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Vérités pour l'Histoire

Pages

338

Prix

26

Date

10/07/2006

Isbn/Ean

2915461961

Description

Tourments et tribulations d’un réprouvé de l’Algérie française.

Ni repenti, ni renégat, ni converti – et surtout pas nostalgique – Jean-Claude Pérez nous livre ici son témoignage sur la fin de l’Algérie française et les années de traque et d’exil que lui valut son engagement politique. De par sa position à l’échelon le plus élevé de responsabilité de l’OAS/Algérie, l’auteur est bien placé pour donner un éclairage nouveau à tel ou tel événement essentiel d’une époque qui conserve encore de larges zones d’ombre.

De plus, la longue période de réflexion que le Destin lui a imposée après une phase d’action intense, lui a permis d’élargir sa vision de l’Histoire. Et de replacer la guerre d’Algérie dans un contexte géopolitique plus vaste, en particulier ce conflit aux événements internationaux qui l’avaient précédé, voire même secrètement préparé.

Nul ne doute plus, après avoir lu le témoignage de Jean-Claude Pérez, que la liquidation précipitée de l’Algérie française, au-delà de l’aspect tragique qu’elle revêtit pour les populations qui en furent les victimes, ne constituât finalement une faute historique grave, dont nous n’avons pas fini de payer les conséquences.

Ce livre n’est pas une thèse savante sur l’OAS. Ce n’est pas non plus une histoire romancée, car tous les personnages ont rellement existé, tous les événements relatés ont bien eu lieu de la façon indiquée par l’auteur, même si celui-ci a pris, ça et là, par précaution, quelques libertés avec les dates et les lieux.

On serait plutôt tenté d’y voir un roman à clé.

« En réalité, nous prévient l’auteur, c’est ma propre vie qui fut un roman. »

 

Né le 17 janvier 1928 à Bougie, en Petite Kabylie. Docteur en médecine depuis le 31 mai 1954. À terminé sa carrière de médecin généraliste à Paris en 1995. Il fut confronté à la Nouvelle Révolution Mondiale, dès son déclenchement en Algérie française, le 1er novembre 1954. Il connut la prison, par épisodes, de 1957 à 1965 en Algérie, en France métro­politaine et à l’étranger. Il fut condamné à mort par contumace pour sa participation au combat de l’OAS, à un poste de responsabilité nationale. Actuellement, il s’investit dans une mission : établir la continuité opérationnelle entre d’une part, la Toussaint Rouge et d’autre part, la révolution arabo-islamiste qui s’implante actuellement au niveau de trois sites géopolitiques qui se superposent : la France, l’Europe, et l’Occident.

 

Du même auteur
chez le même éditeur

Le sang d’Algérie
Debout dans ma mémoire
Vérités tentaculaires sur l’OAS et la Guerre d’Algérie
L’islamisme dans la guerre d’Algérie
Attaques et contre-attaques
L’assassinat de l’Algérie française, terreau de la conquête islamiste actuelle