Le sang d’Algérie

Dr Jean-Claude Pérez

26,00

Histoire d’une trahison permanente. Après des décennies de silence, l’auteur nous dit « sa » vérité sur les faits dominants qui illustrèrent le drame algérien, sur les causes et les douloureuses suites de cette tragédie, vérité bien différente, on s’en doute, de celle que nous livre l’Histoire officielle.

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Vérités pour l'Histoire

Pages

326

Prix

26

Date

10/07/2006

Format

Livre

Isbn/Ean

2915461937

Description

Le livre du docteur Jean-Claude Pérez, authentique témoignage historique, s’avère essentiel à la compréhension de ce que fut le combat plein de passion et de violence des contre-terroristes de l’Organisation armée secrète, partisans irréductibles de l’Algérie française.

Après des décennies de silence, l’auteur nous dit « sa » vérité sur les faits dominants qui illustrèrent le drame algérien, sur les causes et les douloureuses suites de cette tragédie, vérité bien différente, on s’en doute, de celle que nous livre l’His­toire officielle.

Cet ouvrage vient à son heure, car il est aussi un livre de réflexion. Au moment où vacille à nou­veau le sort de l’Algérie et où la France dé­cli­nan­te, ouverte à l’invasion, quasiment trahie, voit dans une torpeur hébétée son identité dégradée et son destin dériver, à moins d’un miracle, vers la sortie de l’Histoire, l’auteur nous invite à nous interroger sur ce qu’aurait pu être au terme d’une décolonisation maîtrisée, intégrée dans un complexe géopolitique de style nouveau, cette Algérie française pour la­quelle lui, ses compagnons et tant d’autres, français et musulmans, se sont battus en patriotes désespérés.

 

Né le 17 janvier 1928 à Bougie, en Petite Kabylie. Docteur en médecine depuis le 31 mai 1954. À terminé sa carrière de médecin généraliste à Paris en 1995. Il fut confronté à la Nouvelle Révolution Mondiale, dès son déclenchement en Algérie française, le 1er novembre 1954. Il connut la prison, par épisodes, de 1957 à 1965 en Algérie, en France métro­politaine et à l’étranger. Il fut condamné à mort par contumace pour sa participation au combat de l’OAS, à un poste de responsabilité nationale. Actuellement, il s’investit dans une mission : établir la continuité opérationnelle entre d’une part, la Toussaint Rouge et d’autre part, la révolution arabo-islamiste qui s’implante actuellement au niveau de trois sites géopolitiques qui se superposent : la France, l’Europe, et l’Occident.

 

Du même auteur
chez le même éditeur

Le sang d’Algérie
Debout dans ma mémoire
Vérités tentaculaires sur l’OAS et la Guerre d’Algérie
L’islamisme dans la guerre d’Algérie
Attaques et contre-attaques
L’assassinat de l’Algérie française, terreau de la conquête islamiste actuelle