Le Ballet des crabes

Maud de Belleroche

25,00

Le fabuleux destin de la jeune épouse d’un Ambassadeur de la Com­mis­sion gouvernementale française, invitant Mussolini à sa table, qui connût tous les grands noms de la Collaboration intellectuelle, de Jean Luchaire dont elle fût éperduement amoureuse, à Robert Brasillach, Drieu la Rochelle ou Céline qui furent tous sous son charme.

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Documents pour l'Histoire

Pages

308

Prix

25

Date

10/10/2001

Format

Livre

Isbn/Ean

2912476461

Description

Voici la promenade aventureuse de mes vingt ans à travers les personnalités de la Colla­bo­­ration intellectuelle, combien controversées, mais légendaires des Luchaire, Guilbaud, Dar­­­­nand, Doriot, Abetz, Rahn, Laubreaux, Bon­nard, Rebatet et tant d’autres…

Ont-ils forgé avec plus ou moins de bonheur la vision railleuse d’une ordi­na­trice sur ses gens, libertine et sceptique telle certaine Ninon de Lenclos ? À vous, lecteurs amis ou adversaires de ce ballet des crabes – expression célinienne – d’en juger.

S’acceptant telle quelle, six decennies plus tard ou presque, elle s’offre, sans complexes inutiles, à vos critiques.

Le fabuleux destin de la jeune épouse d’un Ambassadeur de la Com­mis­sion gouvernementale française, invitant Mussolini à sa table, qui connût tous les grands noms de la Collaboration intellectuelle, de Jean Luchaire dont elle fût éperduement amoureuse, à Robert Brasillach, Drieu la Rochelle ou Céline qui furent tous sous son charme.

 

Licenciée en droit, Maud de Belleroche fut journaliste, traductrice de dialogues de films, col­la­boratrice de nombreuses émissions radios (Notamment Les Grosses Têtes), mais surtout elle assura plus de deux mille conférences en France (salle Pleyel), Belgique, Suisse, Grande-Bretagne, Irlande, Espagne, Afrique noire, Algérie, Tunisie, Maroc, etc. Elle est l’auteur de plus d’une douzaine de livres dont le best-seller L’Ordinatrice, traduit en sept langues. Elle fut couronnée par l’Académie française du prix Broquette-Gonin en 1960.

 

Du même auteur
chez le même éditeur

Le Ballet des crabes, 2001.
Oscar Wilde ou l’amour qui n’ose pas dire son nom, 2019.