Sacha Guitry ou l’esprit français

Maud de Belleroche

37,00

Cet auteur qui fut si souvent à la mode, réussit, ce qui est rarissime en pareil cas, à ne pas se démoder. Étrange triomphe de l’esprit et du mot sur l’érosion du temps. On pouvait naguère trouver ce théâtre bien léger et l’on découvre avec surprise, mais aussi avec gratitude, qu’il pèse lourd dans l’histoire de la sensibilité française de la première moitié du XXe siècle.

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Patrimoine des héritages

Prix

482

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353745029

Description

« Cet auteur qui fut si souvent à la mode, réussit, ce qui est rarissime en pareil cas, à ne pas se démoder. Étrange triomphe de l’esprit et du mot sur l’érosion du temps. On pouvait naguère trouver ce théâtre bien léger et l’on découvre avec surprise, mais aussi avec gratitude, qu’il pèse lourd dans l’histoire de la sensibilité française de la première moitié du XXe siècle.

Aujourd’hui, le cinéma a pris le relais du théâtre et nous prouve à chaque reprise que ce Guitry dont l’Académie française n’a pas voulu s’est bien passé de la vieille dame du quai Conti pour devenir tout simplement immortel », écrira Jean Mabire (« Sacha Guitry au royaume de l’esprit »).

Fascinée, Maud de Belleroche suit les pas de cet auteur hors du commun. Sacha, ce « fils de », se fit un prénom qui dépassa vite en renommé celui de son père, Lucien. Ses amours, ses succès, ses drames personnels, ses échecs et ses innombrables ennemis qui réussirent à le faire jeter dans les geôles de la République, lors de l’Épuration de 1944… Soixante jours de prison l’éprouveront sans l’abattre. Il reviendra aussitôt libéré sur le devant de la scène pour enchaîner de nouveau succès sur succès, multipliant alors les films pour le cinéma…

 

Licenciée en droit, Maud de Belleroche fut journaliste, traductrice de dialogues de films, col­la­boratrice de nombreuses émissions radios (Notamment Les Grosses Têtes), mais surtout elle assura plus de deux mille conférences en France (salle Pleyel), Belgique, Suisse, Grande-Bretagne, Irlande, Espagne, Afrique noire, Algérie, Tunisie, Maroc, etc. Elle est l’auteur de plus d’une douzaine de livres dont le best-seller L’Ordinatrice, traduit en sept langues. Elle fut couronnée par l’Académie française du prix Broquette-Gonin en 1960.

 

Du même auteur
chez le même éditeur

Le Ballet des crabes
Oscar Wilde ou l’amour qui n’ose pas dire son nom
Sacha Guitry ou l’esprit français