Les crimes masqués du Résistantialisme

Abbé Desgranges

23,00

Préface d’André Figueras.

L’auteur a participé à la Résistance du­rant la guerre. Il dénonce ici le « Résistantialisme », cette abominable ex­ploitation de la vraie Résistance au profit de certains partis politiques, et de la plus éhontée des camaraderies. Les crimes masqués des imposteurs, profiteurs et usurpateurs, leurs vengeances.

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Rencontres avec l'histoire

Pages

182

Prix

23

Date

10/06/2020

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353744862

Description

Préface d’André Figueras.

« Il doit être hautement affirmé, au seuil de ce livre, que l’au­teur n’y attaque en aucune façon l’au­­t­hen­tique et glo­rieuse Résis­tance. À cette Résis­­­tance, qui fut celle de la pres­que unanimité des bons Français, l’auteur s’honore d’avoir appar­­­tenu, et de l’avoir servie autant que les pour­suites de la Gestapo le lui ont permis. Il s’en expli­que, au cours de ces pages, chaque fois que l’occasion s’en pré­sente. Il n’en a qu’au RÉSIS­TAN­TIALISME, cette abominable exploitation de la vraie Résis­tance au profit de certains partis politiques, et de la plus éhontée des camaraderies.

Pas plus que MM. François Mauriac, le gé­né­ral d’Astier de la Vigerie, le colonel Rémy et tant d’au­­tres, qui, en Résis­tants incontestés, en hommes d’hon­neur et de cœur aussi, ont élevé courageu­sement la voix en faveur de la Justice, l’au­teur ne tolérerait que l’on prétendît amoindrir en rien le ma­gnifique mouvement de défense vitale qui a « sauvé l’âme de la France ».

Il entend seulement dénoncer l’œuvre né­faste, les crimes masqués des imposteurs, profiteurs et usur­pateurs, qui, par leurs iniquités, leurs vengeances inexo­rables, et leurs scan­­daleuses spoliations, ont décimé toute une élite française et tentent de dissocier la cons­cience elle-même de la Patrie dont le salut a coûté tant de sang à nos martyrs ».

 

Aumônier militaire en 1914-1918, Jean Desgranges participa ensuite à l’activité du Parti Démocrate Populaire qu’il représenta à la Chambre de 1928 à 1940. Il participa à la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale, échappant de justesse à la police allemande qui le pourchassait. Il présida l’Association des Anciens Représentants du Peuple de la IIIe République, dont il était l’un des fondateurs.

 

Sur le même sujet
chez le même éditeur

La Tragédie de l’Épuration. Le Système 1943-1951 de Jean Mazé
Les Prisons de l’Épuration de Philippe Saint-Germain
Feuilles de Fresnes 1944-1948 de Xavier Vallat
Les crimes masqués du « Résistantialisme » de Abbé Desgranges