Paul de Chazelles, le général oublié

27,00

Paul de Chazelles, (1907-1979), issu d’une famille de militaires, est sorti de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr en 1930. Muté à la Légion étrangère au Maroc, il a participé à la fin de la pacification, puis a rejoint une unité métropolitaine lors du déclenchement de la IIe Guerre Mondiale. Affecté dans les Corps Francs en Lorraine, il a été fait prisonnier à l’issue de la campagne de France, évadé en 1941, a rejoint l’Afrique du Nord et l’AOF pour préparer la revanche : campagne d’Italie puis débarquement en Provence, campagne de France et d’Allemagne. Comment cet officier destiné aux plus hauts niveaux de la hiérarchie militaire n’a-t-il terminé sa carrière « que » colonel ? C’est à cette légitime question que répond l’auteur. Le lecteur, en survolant trente ans de campagnes à travers cette biographie, comprendra que le sens de l’honneur et la fidélité à la parole donnée passent avant toute autre considération.

Description

Paul de Chazelles, (1907-1979), issu d’une famille de militaires, est sorti de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr en 1930. Muté à la Légion étrangère au Maroc, il a participé à la fin de la pacification, puis a rejoint une unité métropolitaine lors du déclenchement de la IIe Guerre Mondiale. Affecté dans les Corps Francs en Lorraine, il a été fait prisonnier à l’issue de la campagne de France, évadé en 1941, a rejoint l’Afrique du Nord et l’AOF pour préparer la revanche : campagne d’Italie puis débarquement en Provence, campagne de France et d’Allemagne.

Dès la fin de la guerre, il se porte volontaire pour l’Indochine puis, à son retour, rejoint le Maroc pour prendre le commandement du 2e Régiment Étranger de Cavalerie. Il participera à la Guerre d’Algérie au cours de deux séjours.

Comment cet officier destiné aux plus hauts niveaux de la hiérarchie militaire n’a-t-il terminé sa carrière « que » colonel ? C’est à cette légitime question que répond l’auteur. Le lecteur, en survolant trente ans de campagnes à travers cette biographie, comprendra que le sens de l’honneur et la fidélité à la parole donnée passent avant toute autre considération.

Officier Saint-Cyrien, Philippe de Parseval a eu l’honneur de servir à la Légion étrangère. Ses diverses affectations lui ont permis de rencontrer des soldats exceptionnels, aux motivations diverses, mais toujours animés par la ferme résolution de servir avec honneur et fidélité. À travers leur biographie, il a décrit les guerres que notre pays a subies depuis près d’un siècle. Il propose aujourd’hui celle de l’adjudant-chef Laszlo Szabo, à la carrière particulièrement exemplaire, un « Maréchal de la Légion » comme les appelait le capitaine Pierre Sergent.

 

Du même auteur
chez le même éditeur

La Dérive du Continent Africain, 2014
Paul de Chazelles, le général oublié, 2015
Nos Guerres oubliées, 2017
Laszlo Szabo, un « maréchal » de la Légion, 2018
Nos frères d’armes les Harkis, 2020

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Vérités pour l'Histoire

Pages

228

Prix

27

Date

10/11/2015

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353743025