Pour que la vie continue, l’inconnu

Maxime Delettre

23,00

De l’inconnu, on tire une force, on s’extrait d’un ciment frais, où le temps vous est compté. Cet inconnu, toujours lui, qui me tire d’un néant où chacun voudrait me voir rester. Je retourne donc en cette aube dorée, où je puise une fraîcheur vivifiante. J’y retourne sur la pointe des pieds, le flair appliqué à se trouver le meilleur angle d’approche.

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Méandres

Pages

264

Prix

23

Date

10/12/2019

Format

Livre

Isbn/Ean

9782368760444

Description

De l’inconnu, on tire une force, on s’extrait d’un ciment frais, où le temps vous est compté. Cet inconnu, toujours lui, qui me tire d’un néant où chacun voudrait me voir rester. Je retourne donc en cette aube dorée, où je puise une fraîcheur vivifiante. J’y retourne sur la pointe des pieds, le flair appliqué à se trouver le meilleur angle d’approche.

Je me fonds doucement en l’imperceptible, sans fardeau, porté par le flux léger d’un éther sensible à toutes les échappées, inconcevables en d’autres dispositions. La forme s’invite en mes pensées, pour donner du corps à mes sens. Sens à l’affût comme chiens en chasse. Ils me guident vers d’autres explorations dont l’âme est philosophe, loup des mers ou berger.

Je récolte au-delà du monde où les hommes ont la passion d’eux-mêmes, afin de trouver le sésame d’une émotion libre de droits, sans institution, sans dressage, pour le simple attrait du goût. Le goût pour l’émancipation dispense l’âme d’accepter en sa cour les plus beaux artifices. La beauté gagne à se savoir l’hôte de rien qui ne soit tributaire de l’aspect roi, pour flatteur qu’il se doit en ses affiches et décorums.

J’arrive alors en un point choisi à l’adresse de mes envies…

 

Maxime Delettre est un conducteur de char. Aux chevaux rapides de ses lyriques envolées, il lâche bride, à son exaltation, il donne du fouet. il surgit d’un temps incréé, où l’esprit puise en l’infini de ses vitales émotions.

 

Du même auteur,
chez le même éditeur

L’apôtre du néant

Pour que la vie continue, l’inconnu