Retour de flamme en Syrie

Jean-Michel Vernochet

31,00

Chroniques de cinq années de guerre coalisée contre la République arabe syrienne.

À l’heure actuelle la mort fauche toujours les hommes en Afghanistan, en Irak, en Somalie, en Syrie, au Yémen et en Libye ! Au demeurant, le cas syrien revêt un caractère tout à fait exceptionnel : l’État et son armée n’ont pas été défaits malgré une extraordinaire internationalisation de la guerre. Les promoteurs du chaos par la dislocation des Nations sont toujours à l’œuvre au Levant. Ce livre se propose ainsi de décrire comment cette machine infernale s’est mise en place préparant le terrain aux fureurs de maintenant parmi lesquelles nous devons compter la destruction si peu accidentelle du port de Beyrouth.

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Vérités pour l'Histoire

Pages

316

Prix

31

Date

10/09/2020

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353744954

Description

Chroniques de cinq années de guerre coalisée
contre la République arabe syrienne

Les guerres néo-coloniales n’en finissent pas. Elles commencent en février 1991 avec le bombardements de Bagdad et la « Libération » de Koweït City. Elles se sont poursuivies anonymement à travers les printemps arabes.

À l’heure actuelle la mort fauche toujours les hommes en Afghanistan, en Irak, en Somalie, en Syrie, au Yémen et en Libye ! Au demeurant, le cas syrien revêt un caractère tout à fait exceptionnel : l’État et son armée n’ont pas été défaits malgré une extraordinaire internationalisation de la guerre.

En particulier, en dépit de l’entrée dans la danse de dizaines de milliers de supplétifs et de mercenaires djihadistes venus de tous horizons qui fonderont un très éphémère Khalifat. Néanmoins, grâce à l’intervention de la Fédération de Russie aux côtés de Damas, la guerre devait changer de visage et l’expansionnisme atlantiste devait reculer, mais sans renoncer pour autant.

Les promoteurs du chaos par la dislocation des Nations sont toujours à l’œuvre au Levant. Ce livre se propose ainsi de décrire comment cette machine infernale s’est mise en place préparant le terrain aux fureurs de maintenant parmi lesquelles nous devons compter la destruction si peu accidentelle du port de Beyrouth.

Jean-Michel Vernochet, né en 1947 à Paris, initié entre autres aux subtilités de l’Orient au sein de l’École nationale des Langues vivantes, a été responsable des Affaires francophones au Commissariat général de la Langue française, puis chargé de la com­mu­ni­cation et des publications au Centre des hautes études sur l’Afrique et l’Asie modernes. Ancien grand reporter au Figaro Magazine, il est membre de l’Académie de géopolitique de Paris.