Un Parisien à La Beunaz

Peter Randa, Philippe Randa

20,00

Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Pages

188

Prix

20

Date

10/01/2006

Format

Livre

Isbn/Ean

2915461325

Description

En descendant du car, Gil­berte commence à trouver ce Pari­sien énervant, alors elle ne se retourne pas et prend la route du cimetière, à gauche de l’arrêt, sans même lui adresser un regard. Cepen­dant, dès qu’elle se trouve assez loin pour être certaine qu’il ne peut plus la voir, c’est plus fort qu’elle, elle tourne la tête. Oh ! elle le trouve toujours énervant, mais sympathique tout de même…

« Mon père m’a légué un certain nombre de manuscrits ina­che­vés, de notes diverses, de textes écrits tout au long de son existence. C’est là un drôle d’héritage qu’un écrivain laisse parfois à ses des­cen­­dants.

À partir de ce qui n’était ni un roman, ni une nouvelle, mais une ébauche de souvenirs person­nels qui auraient probablement été lar­ge­ment romancés si mon père avait achevé son projet initial – s’il avait bien été celui d’écrire ses souve­nirs – j’ai imaginé ce roman, ajou­tant des per­sonnages, en sup­pri­mant d’autres… Ce roman, vingt-cinq ans durant (un quart de siècle ! « Et quand on commence à par­ler par siècle… » s’amusait à dire mon père), je l’ai ter­miné, repris, corrigé, laissé mûrir, repris encore et fina­lement achevé en cette année 2006.

Travaillant désormais sur ordinateur, je ne con­serve plus que des fichiers informatiques et le moins possible de « papier », manque de place chronique et moults déménage­ments obli­gent… Je n’ai rien conservé des quel­ques pages originales héri­tées de mon père, aussi suis-je parfaitement incapable de me rappeler aujour­d’hui ce qui était de lui et ce qui est de moi.

Même la paternité de certains personnages est désormais pour moi plus que sujet à caution.

C’est donc véritablement le roman de “Peter et Philippe” que mon ami Michel Gaudart de Soulages a bien voulu accueillir dans sa collection… avec l’accord certes bienveillant du fondateur des éditions Dualpha.

Dualpha… Un nom qui avait été justement imaginé par mon père pour les éditions qu’il avait eu le projet – le projet seulement – de créer de son vivant.

`Il est donc d’autant plus symbolique que ce roman soit publié par elles. »

 

Des mêmes auteurs
chez le même éditeur

Un Parisien à La Beunaz, 2006
Bestiaire (suivi de) Et patati… et patatras…dessins de Ralph Soupault, 2018, 2e éd.

 

À la mort de son père, un des grands écrivains de lit­té­rature populaire, son enfance baignée de « crimes », de « fan­tas­tique » et de « merveilleux » mène tout natu­rel­le­ment Philippe Randa à repren­dre le flam­beau. À 19 ans, il publie son premier roman. Il est ainsi, après son père, un des piliers des édi­­tions Fleuve noir, Presses de la Cité, Vau­girard et Gérard de Villiers. Outre ses romans policiers régionaux, il publie également des romans historiques et politique. Délaissant le style inti­miste, il privilégie les scènes d’ac­tion et un suspense qui ne laisse pas le temps au lec­­teur de repren­dre son souffle. Écrivain, éditeur, chroniqueur politique, il est également l’auteur de nombreux ouvrages historiques.

chez le même éditeur
Romans de Philippe Randa

Poitiers demain, 2012, 3e édition
Apocalypse yankee, 2013, 4e édition
Alaïs, la dame blanche de Montségur, 2012, 4e édition
Front de l’Est, le rêve éclaté, 2012, 4e édition
Trilogie noire en Picardie, 2012, 2e édition
Trilogie noire en Languedoc-Roussillon, 2013
Complot écologiste, 2018, 4e édition