Mourir pour Dantzig

27,00

Les SS français en Poméranie : Belgard – Dievenow – Kolberg – Gotenhafen.

Le 5 mars 1945, lorsque se dissipent les brumes matinales d’une glaciale matinée d’hiver, le régiment de réserve de la division de volontaires français Charle­magne est anéanti par les Russes dans la plaine de Belgard. Des unités de SS français échappent toutefois au piège de la Poméranie… Rédigé à partir de témoigna­ges recueillis auprès des combattants survivants…

Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Documents pour l'Histoire

Pages

258

Prix

27

Date

10/03/2018

Format

Livre

Isbn/Ean

9782360061099

Description

Les SS français en Poméranie : Belgard – Dievenow – Kolberg – Gotenhafen.

Le 5 mars 1945, lorsque se dissipent les brumes matinales d’une glaciale matinée d’hiver, le régiment de réserve de la division de volontaires français Charlemagne est anéanti par les Russes dans la plaine de Belgard. Le général Puaud disparaît dans la tour­mente.

Quelques jours plus tard, le IIe Bataillon de marche du capitaine Bassom­pierre est lui aussi totalement détruit. Seul parvient à percer en direction de l’embouchure de l’Oder, le 1er bataillon de marche du lieutenant Fernet, avec qui se trouve le Briga­deführer Kruken­berg. D’au­tres unités de SS français échappent au piège de la Pomé­­ranie : la compagnie de marche du lieutenant Ludwig et du sous-lieutenant suisse Bücler, qui combat pour maintenir opéra­tion­­nel le port encerclé de Kolberg, et un bataillon placé sous les ordres du capitaine d’artillerie Martin, qui rejoint Goten­ha­fen, dans la région de Dantzig, et sera également évacué par mer.

Une partie de ces rescapés se retrouveront aux environs de Neustre­litz, dans le Mecklenbourg, où sera formé, deux semai­nes avant la fin de la guerre, le bataillon d’assaut français engagé à Berlin. Ainsi, il se trouvera paradoxalement des Fran­çais qui « vont mourir pour Dantzig » aux côtés des Alle­mands, alors qu’en 1939, un journaliste, Marcel Déat, récusait une telle inter­vention… au profit des Polonais !

 

Normand et Européen tout ensem­ble, Jean Mabire (1927-2006) est l’auteur d’une centaines de livres, dont de nombreux récits historiques sur la Nor­mandie, la IIe Guerre mondiale, les re­ligions nordi­ques et la littérature…

Du même auteur
Aux éditions Déterna

Les SS au poing-de-fer, 2015

Panzers marsch !, 2016

La brigade Frankreich, 2016

La Division Wiking, 2016

La Division « Tête de mort » (Totenkopf), 2016

Stalingrad, 2016

La division Charlemagne, 2017

Aux éditions Dualpha

Que lire ? Portraits d’écrivains, 9 volumes parus, 2006 à 2014

L’Internationale fasciste 1934-1939, 2014

La Torche et le Glaive, 2018