L’Aquarium aux nouvelles

Jean Mabire

31,00

Préface de Philippe Randa.

Le Noroît et L’Éclair sont deux quotidiens locaux, dans la Normandie des années 50… À la fois pour endiguer une baisse de ses lecteurs, développer son audience, voire prendre le pas sur son rival plus important que lui, Le Noroît décide d’augmenter sa pagination de 6 à 8 pages, ce qui entraîne un bouleversement pour tous les employés du journal, des techniciens aux rédacteurs : changement d’habitude, heures supplémentaires, angoisse de l’échec dont pourrait dépendre l’équilibre financier, voir la pérennité du journal. Le Noroît se donne douze mois pour savoir si cette aventure sera un succès ou un échec…

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Les bergers de l'évasion

Pages

312

Prix

31

Date

10/07/2021

Format

Livre

Isbn/Ean

9782382700105

Description

Préface de Philippe Randa.

Le Noroît et L’Éclair sont deux quotidiens locaux, dans la Normandie des années 50… À la fois pour endiguer une baisse de ses lecteurs, développer son audience, voire prendre le pas sur son rival plus important que lui, Le Noroît décide d’augmenter sa pagination de 6 à 8 pages, ce qui entraîne un bouleversement pour tous les employés du journal, des techniciens aux rédacteurs : changement d’habitude, heures supplémentaires, angoisse de l’échec dont pourrait dépendre l’équilibre financier, voir la pérennité du journal. Le Noroît se donne douze mois pour savoir si cette aventure sera un succès ou un échec…

L’atmosphère rappelle les romans de Georges Simenon : elle est celle des années 50, une époque qui vit pleinement au rythme d’une province où « la ville est pleine de petits jeunes gens ambitieux qui ne savent que faire… » et auxquels un des personnages prévoit qu’ils « seront représentants en aspirateurs ou partiront au Sahara pour y chercher un emploi (…) Pas un ne peut devenir journaliste. Il faut avoir toutes les qualités des ambitieux : ténacité, patience, dissimulation, santé, énergie. Mais il ne faut pas avoir d’ambition. »

Après un passage à l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art, Jean Mabire (1927-2006) fonde la revue Viking et un atelier d’art graphique à Cherbourg, « Les Imagiers normands ». Sous-lieutenant de réserve, il est affecté durant la Guerre d’Algérie au 12e Bataillon de chasseurs alpins, à la tête d’un commando de chasse composé aux deux tiers de musulmans. Il deviendra ensuite reporter à La Presse de la Manche, puis collaborera à de nombreuses revues historiques ou politiques, tout en publiant chez la plupart des plus grands éditeurs français. Il est ainsi l’auteur de plus d’une centaine de livres, dont de nombreux récits historiques sur la Normandie, la iie Guerre mondiale, les religions nordiques et la littérature… Normand et Européen tout ensemble (Président d’honneur du Mouvement normand et membre du comité de patronage de la revue Nouvelle École), il se définissait comme un « socialiste européen ». Une Association des Amis de Jean Mabire (www.jean-mabire.com) existe depuis 2001.

 

Normand et Européen tout ensem­ble, Jean Mabire (1927-2006) est l’auteur d’une centaines de livres, dont de nombreux récits historiques sur la Nor­mandie, la IIe Guerre mondiale, les re­ligions nordi­ques et la littérature…

 

Du même auteur

Aux éditions Déterna

Les SS au poing-de-fer
Panzers marsch !
La brigade Frankreich
La Division Wiking
La panzerdivision SS Wiking
La Division « Tête de mort » (Totenkopf)
Stalingrad
La division Charlemagne
Mourir pour Berlin
Mourir pour Dantzig
La Waffen SS, (signé Henri Landemer)
Les jeunes fauves du Führer
La panzerdivision SS Wiking
Les Panzers de la Garde noire

Aux éditions Dualpha

Que lire ? Portraits d’écrivains, 9 volumes parus
L’Internationale fasciste 1934-1939
La Torche et le Glaive
Rêve d’Europe

 

Aux éditions L’Æncre

Du bûcher à la guillotinepréface de Philippe Randa

 

Aux éditions Dutan

L’aquarium aux nouvelles, préface de Philippe Randa