Immigration, chance ou catastrophe ?

18,00

Le déséquilibre démographique est, de plus en plus, le problème crucial de cette fin de siècle, et la France, l’Europe, ne sont plus qu’un troupeau hétérogène, ingouvernable, sans berger et sans chiens, engagé dans le cul-de-sac de dogmes dénaturés.

Description

« — Mon cher ami, vous voyez les choses bien en noir !

— Si je vois les choses en noir, c’est parce que je vois clair…, répondit Bussy-Rabutin.

Le docteur Gustave Le Bon, il y a un siècle, était, lui aussi, af­freusement lucide en diagnostiquant l’épidémie mentale qui con­tinuait de s’étendre.

Ses études sur la psychologie nous ont ouvert un champ de vision qui demeurait, avant lui, assez inculte. Ses grands voyages lui ont fait apparaître les différences fondamentales existant entre les individus, les sexes, les religions, les coutumes et les races.

Sa longue expérience, ses recherches, ses réflexions, ne lui ont jamais permis de trouver la moindre trace d’égalité.

Cependant, notre société, quelle que soit sa couleur, court toujours vers ce mythe et construit toujours sur ce sable.

Le déséquilibre démographique est, de plus en plus, le pro­blème crucial de cette fin de siècle, et la France, l’Europe, ne sont plus qu’un troupeau hétérogène, ingouvernable, sans berger et sans chiens, engagé dans le cul-de-sac de dogmes dénaturés.

Les Occidentaux, envoiturés, fonctionnarisés, surchauffés, ma­té­rialisés, envacancés, insouciants d’avenir, mais soucieux de digestion, ont perdu ce qui pouvait encore les sublimer : le caractère.

Les grands conquérants sont devenus par ces faits mêmes, conquis. C’est un juste retour des choses que cette vieille loi de physique qui veut que le vide attire toujours le trop-plein.

Dans la série d’articles composant ce livre, on trouve des redites, des thèmes semblables que Le Bon a développés tout au long de sa vie. Mais qu’importe ?

Les problèmes qu’il décelait dans le triste colonialisme sont restés exactement les mêmes, puisqu’il n’y a, de nos jours, qu’une permutation dans les rapports colonisateurs-colonisés

Le phare Le Bon s’est éteint en 1931. Puissent ses écrits nous éclairer encore malgré l’heure tardive et malgré le retour de Torquemada. » (Pierre Duverger Introduction à l’édition réalisée par Les Amis de Gustave Le Bon en 1987).

 

Médecin et sociologue français (7 mai 1841-13 décembre 1931, Gustave Le Bon s’est intéressé au désordre comporte­mental et à la psychologie des foules. Ses ana­lyses ont connu un grand succès chez de nombreux leaders politi­ques.

 

Du même auteur
Aux éditions Dualpha, collection « Insolite »

La mort apparente et les inhumations prématurées

 

Aux éditions Déterna, Collection « Documents pour l’Histoire »

Psychologie du socialisme
Psychologie de l’éducation
Psychologie politique et la défense sociale
Psychologie des foules
La Révolution française et la psychologie des révolutions
La Vie des vérités
Immigration, chance ou catastrophe ?

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Documents pour l'Histoire

Pages

178

Prix

18

Date

10/09/2008

Format

Livre

Isbn/Ean

9782913044814