­­­Le Paganisme

Gilbert Sincyr

25,00

Préface d’Alain de Benoist Dessins d’André Herbouze
Recours spirituel et identitaire de l’Europe

De Stonehenge au Parthénon en passant par Lascaux. D’Odinn à Homère et Athéna, l’auteur nous explique ce qui est spécifique du Paganisme européen, comparé aux valeurs bibliques du Judéo-christianisme. Plus généralement, il oppose l’esprit du paganisme européen à celui du monothéisme moyen-oriental. Gilbert Sincyr nous invite à retrouver nos valeurs ancestrales, non pas par un retour formel aux Dieux de la mythologie, forme d’expression spirituelle d’une époque passée, mais comme recours à l’esprit qui les a fait naître, et qui nous identifie en tant qu’européens. Non, définitivement, selon lui, les Européens ne sont pas spirituellement des sémites. Ils n’ont pas les mêmes valeurs.

Disponible – En stock


Partager

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Patrimoine des religions

Pages

234

Prix

25

Date

10/02/2018

Format

Livre

Isbn/Ean

9782353743681

Description

Préface d’Alain de Benoist. Dessins d’André Herbouze

Recours spirituel et identitaire de l’Europe

Lorsque Benoît XVI déclare solennellement que « spirituellement, les chrétiens sont des sémites », cela signifie-t-il pour l’Église que la spiritualité authentiquement européenne n’existe plus ? Ou est-ce que le Vatican estime nécessaire, pour ses relations avec Israël, de rappeler que les racines du christianisme ne se trouvent pas en Europe ?

Quoiqu’il en soit, Gilbert Sincyr s’est senti « interpellé » par cette déclaration. D’où ce livre en réponse, pour démontrer ce qui oppose sémites et européens, dans leurs spiritualités comparées.

De Stonehenge au Parthénon en passant par Lascaux. D’Odinn à Homère et Athéna, l’auteur nous explique ce qui est spécifique du Paganisme européen, comparé aux valeurs bibliques du Judéo-christianisme.

Plus généralement il oppose l’esprit du Paganisme européen à celui du monothéisme moyen-oriental.

La première partie du livre, est destinée aux enfants. Au fil de l’histoire d’Iris, fille de Zeus, nous parcourrons l’Europe païenne pour y découvrir sa spiritualité, alors que Rome entre en décadence.

La seconde partie est destinée aux adultes. C’est une confrontation entre les conceptions bibliques et païennes, de l’homme et du monde.

C’est en fait une rébellion contre le totalitarisme, et un appel à la liberté de l’âme. Gilbert Sincyr nous invite à retrouver nos valeurs ancestrales, non pas par un retour formel aux Dieux de la mythologie, forme d’expression spirituelle d’une époque passée, mais comme recours à l’esprit qui les a fait naître, et qui nous identifie en tant qu’européens.

Non, définitivement, selon lui, les Européens ne sont pas spirituellement des sémites. Ils n’ont pas les mêmes valeurs.

 

Gilbert Sincyr, décédé en 2014, était ingénieur et historien. De 1958 à 1961, il a servi en Algérie dans le commando de chasse Maurice, sous les ordres du colonel Bigeard (1 citation), puis dans le Renseignement militaire. Aux côtés du général Salan, il fit parti de ceux qui refusèrent l’abandon de leurs camarades Harkis, aux couteaux du FLN. Écologiste convaincu, dès 1977 il rejoignait le Groupe Paul-Émile Victor et la Fondation Cousteau. Ancien animateur de la Nouvelle Droite, et Président européen de la Fédération des Activités Culturelles Européennes, il a toujours défendu le droit des peuples à l’identité et à la culture.

Du même auteur
chez le même éditeur

Aetius, le vainqueur d’Attila, préface d’André Lama
André Fontès héros de la guerre de l’ombre
L’Islam face à la Gaule (La chaussée des martyrs)
Clovis, le premier Français, préface de Georges Feltin-Tracol
Le Paganisme. Recours spirituel et identitaire de l’Europe, préface d’Alain de Benoist

aux Amis du Livre Européen

Force & Honneur. Ces batailles qui ont fait la grandeur de la France et de l’Europe (ouvrage collectif)

Aux éditions L’Æncre

Et Dieu a dit : « Je regrette ! »